Bien être et SantéArticulations

Les alliés du bien-être articulaire

LES PLANTES

Phytothérapie - articulations - compléments alimentaires


L’harpagophytum
Cette plante originaire d’Afrique du Sud est traditionnellement utilisée pour aider à soulager les manifestations douloureuses ressenties au niveau des articulations, des muscles ou des tendons. Elle contribue à faciliter le retour à la mobilité articulaire et est également reconnue pour les propriétés calmantes des molécules que renferment ses racines.

La reine des prés
Ce sont les sommités fleuries de la reine des prés, cette plante qui exhale un doux parfum odorant et dont le port altier lui a valu l’appellation de « Reine », qui aident à calmer les douleurs articulaires.

Riches en flavonoïdes à l’action diurétique, elles favorisent l’élimination d’acide urique, substance à l’origine des manifestations inflammatoires. Elle est également recommandée pour ses propriétés sédatives et apaisantes, mais également en cas de rétention d'eau.

Le bouleau et le saule
La sève de bouleau favorise l’élimination de l’acide urique, susceptible de s’accumuler dans les articulations sous forme de cristaux, et contribue à l’assouplissement des ligaments des articulations. L’écorce de saule, riche en acide salicylique (composé de base de l’aspirine) contribue à soulager les articulations lourdes, comme les genoux ou les hanches.

La prêle
Cette plante fossile, dont les origines remontent à la préhistoire, présente d’importantes qualités reminéralisantes grâce notamment à sa richesse en silice, un oligo-élément qui joue un rôle important dans le maintien et le renouvellement des tissus conjonctifs. La prêle contribuerait ainsi à la régénération des tissus constitutifs des articulations, tel que le cartilage, leur assurant résistance et élasticité. On pense également que la silice faciliterait l'absorption métabolique du calcium, d'où l'usage traditionnel de la prêle pour renforcer les ongles et les cheveux, de même que pour prévenir la perte osseuse.

Le feuilles de cassis
Les feuilles de cassis, riches en flavonoïdes, sont réputées pour leurs propriétés calmantes et leurs vertus diurétiques qui favorisent l’élimination de l’acide urique, susceptible d'encrasser les articulations.

Les feuilles d'ortie
Les feuilles d’ortie ont des propriétés apaisantes et minéralisantes. L’extrait de feuille d’ortie est traditionnellement utilisé pour son effet apaisant sur les articulations douloureuses. De surcroît, leur richesse en sels minéraux se révèle précieuse pour la bonne santé des os et des cartilages.

 

LES NUTRIMENTS

  articulations - compléments alimentaires


Les vitamines et minéraux antioxydants sont particulièrement bénéfiques pour les personnes subissant un stress oxydant largement supérieur à la normale. Tous les phénomènes de dégradation qui ont lieu au niveau des articulations sont sources de radicaux libres qui aggravent le mécanisme de dégénérescence. Un apport régulier de vitamines antioxydantes (A, C et E) contribuera donc à limiter les effets du stress oxydatif responsable du vieillissement des articulations. Les oligo-éléments antioxydants, tels que le sélénium et le zinc, exerceront également cette action bénéfique.

Le cuivre est un oligo-élément indispensable qui intervient dans un grand nombre de réactions métaboliques. Il est indispensable pour l’entretien et la réparation des cartilages et des os. Les aliments riches en cuivre sont les féculents, les légumes secs et surtout le foie et ses dérivés. Le lithothamne est une petite algue calcaire de la famille des Corallinacées.

Le lithothamne pousse en Bretagne, sur les fonds sableux de certaines baies, par une trentaine de mètres de profondeur. Sa croissance très lente lui donne le temps de filtrer et d’absorber tous les nutriments de la mer, notamment le calcium et le magnésium, qu’il sait conserver grâce à sa remarquable porosité. Ces deux minéraux sont essentiels tout au long de sa vie. Le calcium permet la construction d’os solides (chez les enfants) et la consolidation des os (chez la femme en période de ménopause). Son absorption et leur disponibilité sont facilitées par la vitamine D

La silice, véritable ciment cellulaire, joue un rôle important dans l’ossification, favorisant le processus de minéralisation. Elle est donc nécessaire pour la formation des os et tissus cartilagineux, dont elle est un des constituants. Le silicium est impliqué dans la formation du tissu osseux à travers la synthèse et/ou la stabilisation du collagène. La silice a une action "solidifiante" sur les os et intervient dans le processus d'ossification ou de reminéralisation osseuse ainsi qu’une action de souplesse et d'élasticité en participant à la restructuration des fibres d'élastine et de collagène.

La lysine est un acide aminé essentiel apporté par l’alimentation. Il intervient dans la synthèse et le maintien de protéines telles que le collagène, et de tissus, tels que les tissus osseux et les muscles. La lysine est, d’un point de vue moléculaire, très proche de l’arginine. Dans l’organisme, elle est particulièrement retrouvée en quantité importante dans les muscles. Les sportifs qui sollicitent beaucoup les muscles auraient un besoin particulier en cet acide aminé.

Les acides gras polyinsaturés à longue chaîne de la famille des Oméga 3 : EPA et DHA, constituants majeurs des membranes de nos cellules, sont essentiels à notre organisme. Des travaux scientifiques ont permis de démontrer que les Oméga 3 dits "à longue chaîne" participent à maintenir les articulations flexibles et mobiles. En vieillissant, notre organisme en a un besoin accru.

De nombreuses études sont en cours pour approfondir les effets de la supplémentation en glucosamine et en chondroïtine sur les articulations. Les résultats disponibles montrent que la prise conjointe de ces deux substances aident à soulager les manifestations douloureuses et à régénérer les cartilages abîmés. Les cartilages de requin et les carapaces de crustacés constituent une source d’origine naturelle de chondroïtine et de glucosamine.