Bien être et SantéVision

Zoom sur le fonctionnement de l'œil

L’œil et son fonctionnement

L’œil est un système composé de deux lentilles optiques, la cornée et le cristallin qui propagent la lumière jusqu’au fond de l’œil : la rétine. Celle-ci contient des cellules photosensibles ou photorécepteurs dont les prolongements nerveux forment le nerf optique.

On distingue deux types de photorécepteurs :
- Les bâtonnets : au nombre de 120 millions. Ils fonctionnent lorsque la lumière est faible et perçoivent le noir et blanc.
- Les cônes : au nombre de 7 millions. Ils fonctionnent en pleine lumière et permettent de voir les couleurs.

Fonctionnement de l'oeil - vision- compléments alimentaires

Le nerf optique propage les informations jusqu’aux aires visuelles du cerveau, sous forme de flux électriques. C’est le cerveau qui analyse l’image, la mémorise et l’identifie.

L’œil humain est dit "emmétrope", c’est-à-dire qu’il est conçu pour voir net de loin. Pour passer de la vision nette de loin à la vision nette de près, une mise au point est nécessaire. Elle est possible grâce à l’élasticité du cristallin qui, en se contractant, fait converger les rayons lumineux sur la rétine. C’est l’accommodation.
 


La lutéine et la zéaxanthine : les agents protecteurs de l'œil

L’œil est sans cesse soumis à des agressions environnementales. La rétine présente l’activité métabolique et la consommation d’oxygène les plus élevées de l’organisme. De plus, l’œil filtre les rayons lumineux. La cornée absorbe les UVB et le cristallin absorbe les UVA. L’exposition aux rayons lumineux, associée à une forte teneur d’oxygène, entraîne une production importante d’espèces réactives de l’oxygène, telle que l’oxygène singulet. Les rayons lumineux attaquent la membrane externe des photorécepteurs, riches en AGPI (acides gras polyinsaturés). Pour lutter contre ces oxydations qui détériorent l’œil, l’organisme a développé un système de protection spécifique : la lutéine et la zéaxanthine. Ce sont deux pigments naturels, appartenant à la famille des xanthophylles, dérivés oxygénés des caroténoïdes. Ils sont les seuls caroténoïdes présents dans le cristallin et la rétine, ce qui atteste de leur importance dans ces tissus. Ils protègent la rétine par leur capacité à filtrer les rayons lumineux, en particulier la lumière bleue. Ils possèdent également des propriétés antioxydantes qui leurs permettent de neutraliser les espèces réactives de l’oxygène. L’organisme ne sachant pas les synthétiser, la lutéine et la zéaxanthine doivent être apportées en quantité suffisante par l’alimentation.

Partager sur