Retour aux conseils
Bien être et SantéArticulations

Une meilleure hygiène de vie pour des articulations en bonne santé

Le corps a besoin d’être entendu


sommeil  réparateur-   bien être  - compléments alimentaires

Repos, relaxation et sommeil sont des outils indispensables pour aider à vaincre le stress et la fatigue nerveuse, qui épuisent les substances antioxydantes de l’organisme. Détendez vos muscles, la douleur n’en sera que moins vive.



 

faire du vélo  - articulations - compléments alimentaires

 

L’activité physique, pratiquée régulièrement et sans excès, participe à préserver la mobilité articulaire et à maintenir la masse musculaire. Elle favorise également la libération d’endorphines, substances calmantes reconnues. Des exercices d’étirements assurent la motricité et la flexibilité des articulations, tout en les assouplissant. Les exercices de musculation sont efficaces pour entretenir sa musculature, indispensable au maintien des articulations qui doivent supporter le poids du corps. Enfin, des exercices d’endurance (marche, natation, vélo…) contribuent au bien être du cœur et des artères et préviennent toute surcharge pondérale.

 

 

 

massage  - articulations - compléments alimentaires

Faites-vous masser ! Les massages doux (du type massages suédois, californien, massage d’Esalen et de Trager) relaxent les muscles et détendent l’organisme. Par ailleurs, si vous ne souffrez pas de troubles de la circulation, appliquez des compresses chaudes sur les articulations endolories et tendues : la chaleur aide à faire circuler le sang ; et des compresses froides lorsqu’elles sont enflées ou sensibles : le froid engourdit l’articulation et contribue à calmer la douleur.


 

Le rôle de l’alimentation n’est pas anodin

Des études ont prouvé l’impact de l’alimentation sur les douleurs articulaires.
L’incidence de l’arthrite rhumatoïde serait moins forte chez les populations sud méditerranéennes, dont l’alimentation, à base d’huile d’olive, de poissons, de fruits et légumes (régime crétois), jouerait un rôle protecteur. Des chercheurs de l’Université de Manchester, en Angleterre, ont souligné le lien entre la consommation de fruits et légumes à pigments jaunes et orangés (orange, carotte, melon…) et leurs caractéristiques antioxydantes, qui interviendraient pour limiter l’apparition de manifestations articulaires douloureuses.

D’autres aliments, comme les œufs, l’oignon, l’ail, le brocoli, les choux de Bruxelles, les légumineuses, les asperges…présentent une teneur importante en MSM (Méthyl Sulfonyle Méthane), qui participe à restaurer un bien-être articulaire en augmentant l’effet du cortisol produit naturellement par l’organisme.

Consommez avec modération les aliments riches en Oméga 6 : en trop grande quantité, ils risquent d’augmenter l’inflammation et l’oxydation des tissus. Limitez, par exemple, votre consommation de viande rouge, riche en acide arachidonique, ainsi que celle de lait et de fromages.

Privilégiez les aliments riches en Oméga 3 tels que les poissons gras (sardine, thon, maquereau, saumon…) ainsi que les huiles de noix et de colza de première pression à froid. Certaines molécules de cette famille d’acide gras possèdent des propriétés apaisantes qui ont des effets bénéfiques sur les manifestations douloureuses d’origine inflammatoire.