Bien être et SantéÉquilibre acido-basique

Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique ?

Notre santé dépend de l’aptitude de notre organisme à maintenir son équilibre acido-basique. Celui-ci doit en effet gérer en permanence des apports basiques et acides, liés à notre alimentation ou à notre propre métabolisme qui produit lui-même des acides.
 

L’équilibre acido-basique de l’organisme

Le potentiel hydrogène (ou pH) mesure l'activité chimique des ions hydrogènes (ou protons) en solution. Plus couramment, le pH mesure l’acidité ou la basicité d’une solution. Ainsi, dans un milieu aqueux à 25 °C, une solution avec un pH inférieur à 7 est acide, supérieur à 7 est basique et égal à 7 est neutre(1).

La notion d’équilibre acido-basique est liée à l'homéostasie, c’est-à-dire la capacité d'un organisme vivant à maintenir, à un niveau constant, certaines caractéristiques internes de son corps (température...). L’équilibre acido-basique est l’équilibre entre l’acidité et l’alcalinité du corps. Celui-ci est influencé en grande partie par l’alimentation, chaque aliment pouvant être classifié selon qu’il est acide ou basique. Notre propre métabolisme produit également des déchets acides.

Les constituants de nos cellules ne fonctionnent de manière optimale qu’à un pH donné. Si celui-ci varie, les cellules ne peuvent plus assurer leur rôle et leurs fonctions. Par exemple, le sang devrait être légèrement alcalin, avec un pH se situant entre 7,32 et 7,42. L’estomac, quant à lui, a besoin d’acidité pour dégrader les aliments.

Le corps maintient constamment son équilibre acido-basique, grâce à des systèmes de régulation ultra-performants, dont les poumons et les reins font partie.
 

La rupture de l’équilibre acido-basique

Inscrivez-vous aux newsletters pour recevoir nos offres
et nos conseils santé
Lorsque le corps reçoit et produit plus de déchets acides qu’il ne peut en éliminer, l’équilibre acido-basique est rompu. L’organisme va alors puiser dans ses réserves des molécules neutralisantes, comme le carbonate de calcium des os et des dents, le magnésium des os ou le potassium des muscles, entraînant un risque de déminéralisation. Les acides en excès sont transportés par le sang et stockés dans le tissu conjonctif, qui soutient et relie les organes entre eux. Années après années, l’accumulation de ces déchets peut entraîner une acidose métabolique latente (AML), qui affecte directement le transport de l’oxygène et la nutrition des cellules. L’activité enzymatique est affaiblit, le système immunitaire est fragilisé, constituant un terrain propice à l’apparition de nombreuses maladies.
 

Comment savoir si on souffre d’un déséquilibre acido-basique ?

Il est possible de réaliser des tests urinaires chez soi. Des bandelettes test sont disponibles en pharmacie et en magasin diététique. Sur une durée d’une semaine minimum, un test devra être fait sur les urines matin, midi et soir. Si le pH est régulièrement inférieur à 6, le sujet est en acidose.

A lire aussi Causes, signes et risques d'un déséquilibre acido-basique

Partager sur