Retour aux conseils
La santé au quotidienLes coulisses de Ponroy

Les coulisses de Ponroy, n°3 : Solène, Resp. des Affaires Réglementaires

Solène assure la fonction de Responsable des Affaires Réglementaires au sein des Laboratoires YVES PONROY. Nous l’avons interviewée afin d’en savoir plus sur le respect de la réglementation lors de l’élaboration et de la mise sur le marché de produits tels que les compléments alimentaires.

Son rôle en tant que Responsable des Affaires Réglementaires

affaires-reglementaires-ponroyLes Laboratoires YVES PONROY mettent sur le marché des compléments alimentaires, des préparations pour infusions ainsi que des produits cosmétiques. La maîtrise de la réglementation et des normes applicables dans le domaine de la santé sont donc ces leitmotiv au quotidien. En tant que Responsable des Affaires Réglementaires, Solène nous explique que l’application de la réglementation est applicable dès le « développement,  et est intégrée dans les process de fabrication, de distribution et de suivi de la commercialisation de nos produits »

L’importance de la veille réglementaire pour être au courant des réglementations

Solène et ses collaborateurs réalisent une veille réglementaire afin de se tenir au courant des nouvelles réglementations et obligations dans le domaine de la santé. Pour cela, ils font appel à différents organismes. Comme nous l’explique Solène, « nous sommes adhérents au SYNADIET (Syndicat National des compléments alimentaires), qui nous apporte un certain nombre d’informations et d’actualités réglementaires ». Afin de compléter et d’enrichir leur veille, Solène et ses collaborateurs sont abonnés à des newsletters de sites dédiés. Ils sélectionnent les informations pertinentes qui les concernent et les diffusent en interne dans les différents services du groupe PONROY. 

La charte d’engagement des Laboratoires YVES PONROY sur la qualité pharmaceutique

Inscrivez-vous aux newsletters pour recevoir nos offres
et nos conseils santé
« En tant que laboratoire pharmaceutique, nous accordons une grande importance à notre système qualité qui suit les exigences de fabrication d’un médicament » nous indique Solène. Pour ce faire, les Laboratoires YVES PONROY contrôlent toutes les matières premières à leur réception. « Il est important que nous nous assurions que les actifs et plantes que nous recevons correspondent bien à la matière première commandée. »

Au cours de la fabrication d’un produit, des contrôles sont effectués pour « s’assurer de la conformité du produits aux spécifications techniques, analytiques et microbiologiques attendues.. Ces informations permettront de valider la mise sur le marché du produit dans les conditions optimales de sécurité pour nos consommateurs.. Pour Solène, « la qualité pharmaceutique permet de démontrer la maîtrise des  étapes de  fabrication de nos produits et d’assurer la traçabilité attendue ». .

Les Affaires Réglementaires dans la chaîne de production

Solène et son équipe interviennent très en amont du développement produit et s’assurent de la conformité réglementaire de toutes les étapes. Ils  s’assurent que le produit développé soit conforme à la réglementation qui lui est applicable. ». Ils sont aussi présents au moment de la validation de l’étiquetage et avant la mise sur le marché du produit pour le déclarer aux autorités (DGCCRF). « Une fois le produit sur le marché, nous pouvons être amenés à répondre aux questions des autorités ou de clients sur le produit en lui-même », nous confie Solène. 

Une collaboration étroite au sein du groupe PONROY

« Nous travaillons en étroite collaboration avec tous les services du Groupe mais en particulier avec les équipes R&D, Marketing, Achats  et Qualité. ». 
Solène et son équipe ont un véritable rôle de plaque tournante et de conseil, et font le lien entre les différents services.

Comment différencier un complément alimentaire d’un médicament ?

« Le process de fabrication est le même : ce sont la finalité et l’activité du produit qui diffèrent ».Un complément alimentaire est « une source de nutriments qui a pour objectif de pallier les carences d’un régime alimentaire normal ». Le complément alimentaire a donc un rôle physiologique en apportant des phyto nutriments que « l’alimentation n’apporte plus ou pas en assez grande quantité."

À l’inverse, un médicament a une action pharmacologique et « intervient dans l’organisme pour rétablir un process qui ne fonctionne plus ». L’article L.5111-1 du Code de la Santé Publique décrit de façon complète le statut. Ce qu’il faut retenir : Un médicament, à la différence d’un complément alimentaire à une action thérapeutique ou de diagnostic et est administré dans le cadre d’une pathologie identifiée.

A lire aussi Les coulisses de Ponroy, n°2 : Anne-Sophie, Responsable R&D

Partager sur