Bien être et SantéCardiovasculaire

Le régime crétois ou alimentation méditerranéenne

Une étude scientifique a comparé les taux de mortalité coronarienne et les habitudes alimentaires de 7 pays occidentaux. Les résultats ont révélé que la mortalité cardiovasculaire des Crétois était beaucoup plus basse que dans les autres pays. Ceci serait lié à leur alimentation riche en vitamines et minéraux, en fibres, et assez pauvre en graisses saturées. Depuis lors, le régime crétois est montré en exemple. On parle aujourd’hui aussi d’alimentation méditerranéenne, englobant les habitudes culinaires de la Grèce et de l’Italie.

 

Quels sont les effets du régime crétois sur la santé ?

Par sa richesse en fruits et légumes et sa cuisine à base d’huile d’olive, le régime crétois apporte de nombreux nutriments bénéfiques pour la santé. Zoom sur les aliments de base du régime crétois.

Les fruits et légumes fournissent des vitamines C et E antioxydantes, qui jouent un rôle important dans la neutralisation du stress oxydatif, responsable du vieillissement prématuré de l’organisme. Les fruits et légumes contiennent également des minéraux, notamment du potassium, et des fibres, qui favorisent la satiété et assurent un bon transit intestinal. On retrouve également des Oméga 3 dans les végétaux consommés par les crétois, notamment dans les salades sauvages comme le pourpier qui pousse sur l’île, très riche en acide alphalinoléique, précurseur des acides gras oméga-3. Les oméga 3 appartiennent à la grande famille des lipides et plus particulièrement à la catégorie des acides gras polyinsaturés à longue chaîne. Plusieurs études ont démontré les bienfaits d’une consommation régulière en oméga 3 sur le cœur et les artères.

Les céréales complètes et légumineuses sont une source importante de sucres lents et de fibres. Les légumineuses (lentilles, pois cassés, maïs, pois chiches…) sont également riches en minéraux (fer, magnésium, phosphore). Elles ont la particularité de calmer la faim, apporter de l’énergie. Elles interviendraient également dans la maîtrise du taux sanguin élevé de cholestérol, de l’obésité et du diabète.

 

Les poissons sont riches en protéines de bonne qualité et en bons acides gras.

Les produits laitiers à base de lait de chèvre ou de brebis sont riches en acides gras insaturés, en calcium et protéines.

L'huile d'olive, vierge et de première pression à froid, contient des acides gras mono insaturés qui interviendraient sur le taux de bon cholestérol et participeraient à réduire les risques cardiovasculaires.

Le vin consommé modérément jouerait un rôle protecteur sur la sphère cardiovasculaire, grâce aux tanins riches en antioxydants (flavonoïdes) qu’il contient.


Le régime crétois en bref

L’alimentation méditerranéenne peut être résumée à la consommation de :
- pain,
- céréales,
- fruits crus, cuits ou secs,
- légumes et légumineuses (arachide, petits pois, soja, lentilles..),
- poisson au moins 2 à 3 fois par semaine,
- peu de viande, 1 à 2 fois par semaine, en privilégiant la volaille,
- œufs,
- produits laitiers à base de lait de brebis et de chèvre,
- 1 ou 2 verres de vin par jour.

La cuisine se fait à l’huile d’olive et se relève avec de l’ail, de l’oignon et des herbes aromatiques, telles que le basilic, le romarin, la menthe…