Bien être et SantéArticulations

Le capital osseux

capital osseux  - articulations - compléments alimentaires


Notre capital osseux s’acquiert dès l’enfance et l’adolescence puis tend à diminuer avec l’âge. On assiste alors à une déminéralisation osseuse progressive. Celle-ci peut s’accélérer de façon importante en présence de facteurs aggravants tels que la ménopause, le tabac, l’alcool…

Une consommation suffisante de minéraux (calcium, magnésium, phosphore) associés à certaines vitamines (D, groupe B) est donc essentielle à tout âge :
- chez l’enfant et l’adolescent, pour les aider à acquérir leur capital osseux
- chez l’adulte pour le préserver
- chez le sujet âgé pour compenser la déminéralisation excessive.
 

 

La construction osseuse


Les os sont constitués de cellules appelées ostéoblastes. Le support de la trame osseuse est formé d’une sorte de maillage à base d’une substance protéique dénommée osséine. Au cours de la construction osseuse, des cristaux de phosphate et de carbonate de calcium viennent s’y déposer pour assurer la solidité de l’ensemble. Ce processus de minéralisation, c’est-à-dire la fixation des sels minéraux, dépend de divers facteurs parmi lesquels un apport nutritionnel en vitamine D qui facilite l’absorption du calcium au niveau de l’intestin et aide à sa fixation au niveau de l’os. La construction osseuse commence dans le ventre de la mère et ne s’achève qu’à l’âge de 18-20 ans, d’où l’importance d’un apport important en vitamines et sels minéraux lors de l’enfance et de l’adolescence, afin de construire un capital osseux important.


La déminéralisation


Des os en bonne santé sont forts et ne cassent pas facilement. Cependant, avec l’âge, apparaissent les premiers signes de fragilité, d’usure de l’os, avec pour conséquence l’augmentation du risque de fractures ou de déformations. Lorsque la résorption osseuse (RO) est supérieure à la formation osseuse (FO), on observe une fuite des minéraux (calcium, phosphore, potassium...) hors de l’organisme : c’est la déminéralisation osseuse. Elle conduit à une fragilité de la couche calcique et donc à un os plus friable et moins fort vis-à-vis des contraintes mécaniques qu’il subit.

Le phénomène de minéralisation/déminéralisation osseuse est complexe car il est influencé par de nombreux facteurs tels que : l’âge ou le sexe, les hormones, l’activité sportive, l’alimentation. Par exemple, une alimentation trop riche en protéines peut provoquer une acidose qui accentue la déminéralisation et indirectement la fuite des minéraux. En effet, pour maintenir son équilibre acido-basique, l’organisme favorise la résorption, indispensable à la libération des minéraux basiques contenus dans l’os.


Pathologie associée à la déminéralisation osseuse


La déminéralisation est un phénomène naturel lié à l’âge mais elle est accélérée par le tabac, l’alcool, l’immobilisation. Dans certains cas et sous l’action de certains facteurs, elle peut conduire à une pathologie appelée ostéoporose. L’ostéoporose est une maladie dégénérative, due à des pertes de sels minéraux qui fragilise le tissu osseux au point de provoquer des tassements vertébraux et des fractures. Lorsque la densité osseuse est trop faible, le squelette se déforme : c’est le stade de l’ostéoporose qui constitue un des grands problème médicaux chez les personnes âgées, particulièrement les femmes. On estime aujourd’hui, en France, que 30 à 40 % des femmes ménopausées et plus de la moitié de celles de plus de 75 ans sont touchées. Il semble que les effets conjugués de l’augmentation de la durée de vie et d’une alimentation moderne, particulièrement carencée en sels minéraux, accroissent la morbidité de façon alarmante.

Partager sur