Forme et VitalitéVitalité sexuelle

La sexualité au masculin

 

L'appareil reproducteur masculin

L'appareil reproducteur masculin - homme - tonus sexuel
L’appareil reproducteur de l’homme est constitué :
- des corps caverneux qui sont au nombre de deux. Ils sont disposés de part et d’autre de l’urètre et sont entourés par une même enveloppe fibreuse. Ils sont composés d’une interconnexion de fibres musculaires et nerveuses, appelées trabécules. Ces structures entourent de nombreux espaces caverneux qui se remplissent de sang,
- des corps spongieux qui entourent l’urètre et précèdent les corps caverneux,
- du gland,
- des artères et des veines qui approvisionnent les deux corps caverneux en sang.



Le mécanisme de l’érection


L’érection est un processus qui dépend de l’afflux et du reflux sanguin, vers et hors du pénis. Les corps caverneux sont responsables de la rigidité du pénis. En cas de stimulation sexuelle (stimulations olfactives, visuelles, tactiles...), des signaux apparaissent au niveau du corps, transitent par la moelle épinière jusqu’à la verge via les nerfs érecteurs. Ces impulsions nerveuses entraînent un relâchement des muscles, des artères et des corps caverneux.

Ce relâchement musculaire permet un afflux de sang de plus en plus important dans le pénis. Les corps caverneux, qui sont comparables à des éponges, se remplissent alors de sang et le pénis s'allonge. Si l'afflux sanguin continue d'augmenter, la pression augmente dans les corps caverneux. L'enveloppe fibreuse, l'albuginée, dont la capacité d'extension est limitée, se tend. Cela va entraîner la compression des veines situées sous l’enveloppe résistante, empêchant ainsi le sang de sortir et augmentant la tumescence et le redressement du pénis.

Les muscles des corps caverneux sont régulés par différents centres nerveux de la moelle épinière et du cerveau. Cela permet l'érection et le relâchement du pénis. Du fait de cette combinaison, différents facteurs peuvent influencer les mécanismes de l'érection. Cette dernière est déclenchée par des attouchements, des stimulations érotiques ou des fantasmes sexuels. Elle peut, en revanche, être inhibée par des émotions négatives, l'angoisse ou le stress.

Partager sur