Forme et VitalitéDétoxification

La détoxification

À chaque changement de saison, une cure de détoxification permet de purifier son corps de l’intérieur, pour renouer avec la vitalité, développer ses défenses naturelles et retrouver une peau claire et lumineuse. Les émonctoires, ces organes d’élimination qui sont les portes de sortie des toxines, ont un rôle important à jouer dans l’élimination des substances toxiques qui encombrent l’organisme. Il est important de les aider à fonctionner au mieux.

Pourquoi détoxifier son organisme ?

Dans notre monde industrialisé, notre organisme est sans cesse agressé :

- par notre alimentation, souvent trop riche en graisses saturées, déficitaire en fibres, chargée de colorants, conservateurs, résidus de pesticides par la pollution,- par les gaz d’échappement, la fumée du tabac, les métaux lourds, les solvants industriels volatiles…,
- par les produits de soins et cosmétiques.
Malgré des mécanismes enzymatiques complexes, les émonctoires peuvent être surchargés, s’encrasser et s’épuiser à fonctionner. Le système de défense risque de s’affaiblir et de rendre l’organisme plus vulnérable. La fatigue peut s’installer. Il est donc utile de renforcer et de stimuler les capacités détoxifiantes de l’organisme par le biais d’une cure de détoxification. Celle-ci facilitera le drainage des voies biliaires et le fonctionnement hépatique, le foie étant l’organe-clé de la détoxification. L’organisme ainsi purifié retrouvera forme et vitalité.
 

Cinq bonnes raisons de suivre une cure de détoxification :


 

Les principaux émonctoires et leurs rôles dans le processus de détoxification
 

Le foie est le centre de détoxification le plus important de l’organisme car le plus sollicité. En effet, il reçoit, pour les filtrer, l’ensemble des produits de la digestion, au travers du sang. Il reçoit aussi les produits de la putréfaction chargés en substances ammoniaquées toxiques. C’est aussi au niveau du foie que se retrouvent toutes les substances chimiques indésirables : pesticides, herbicides, conservateurs, antioxydants, stabilisants, médicaments…

Les intestins reçoivent une grande quantité d’aliments, de liquides et de sécrétions organiques (environ 10 litres par jour) donc une charge importante de substances toxiques. La muqueuse intestinale joue un rôle de filtre. C’est pourquoi, son intégrité est très importante pour éviter que des toxines et des bactéries ne la traversent.

Les reins filtrent 120 ml de sang par minute. Ils diluent, dans du liquide, les déchets et substances toxiques ainsi récupérées et les éliminent sous forme d’urine.

Les poumons éliminent les déchets gazeux, en particulier le gaz carbonique. Ils peuvent « s’encrasser » en cas d’activité physique insuffisante. Dans ce cas, l’organisme ne réussit pas à éliminer totalement le gaz carbonique et s’asphyxie lentement.

La peau est un émonctoire susceptible d’éliminer une masse importante de substances toxiques : par la sueur (glandes sudoripares) et par le sébum (glandes sébacées). La transpiration est donc un très bon moyen d’éliminer les toxines.