Bien être et SantéPré-ménopause et ménopause

L'entrée dans la ménopause

La ménopause est par convention la période qui commence environ une année après les dernières règles. Elle va durer jusqu'à la fin de la vie. La ménopause n'est pas une maladie, mais un phénomène physiologique qui concerne 400 000 nouvelles femmes chaque année en France.

La définition de la ménopause

Le mot ménopause vient du grec Mên, mênos qui signifie "mois" et pausis, la "fin". La ménopause correspond à la cessation définitive de l'ovulation, des menstruations et donc de la fertilité chez la femme. On considère une femme ménopausée lorsque ses menstruations ont disparu depuis 12 mois consécutifs. La ménopause survient, pour 90% des femmes, entre 45 et 55 ans, en moyenne à 51,3 ans. On parle de ménopause tardive après 55 ans et de ménopause précoce lorsqu'elle se produit vers 40 ans. Le tabac pourrait être une des causes de l'arrivée précoce de la ménopause. Ainsi, une femme fumeuse sera ménopausée environ 18 à 24 mois plus tôt qu'une femme non fumeuse. L'hérédité est également à prendre en compte, puisqu'on dit traditionnellement qu'une femme est ménopausée au même âge que sa mère.
 


Les bouleversements liés à la ménopause


Certains signes déjà présents à la péri-ménopause se confirment à la ménopause. Ils sont diversement exprimés car chaque femme réagit à sa façon, tant au niveau des symptômes que de leur intensité.

Les œstrogènes agissent notamment sur les os, la peau, le cerveau, les seins, le cœur, les vaisseaux et les organes génitaux. La disparition de leur sécrétion va entraîner des perturbations à tous ces niveaux. Ces inconforts peuvent se révéler, par exemple, sous forme de perturbations de la mémoire ou de troubles du sommeil, souvent corrélés à l'intensité des bouffées de chaleur nocturnes. D'autres désagréments sont en partie liés au manque d'œstrogènes : la fatigue, les modifications de la peau, la sécheresse vaginale, les troubles de la sexualité (baisse de la libido) et les variations de l'humeur (irritation, nervosité, anxiété, tendance à déprimer). La femme ménopausée peut également souffrir de douleurs articulaires, de prise de poids ou encore de fuites urinaires.

Ces désagréments ne sont pas une fatalité et les spécialistes (médecins, nutritionnistes…) sauront vous guider et être de bon conseil. Les plantes (soja, maca…) et les nutriments (calcium, vitamines…) vous aideront à retrouver confort de vie et harmonie.

 

Partager sur