Cheveux et ongles

L’alopécie masculine ou calvitie

Qu’est-ce que l’alopécie masculine, ou calvitie ?

En cas d’alopécie masculine, ou calvitie, on note une perte de cheveux progressive et localisée sur le front, le dessus des tempes ou le sommet du crâne. Cette chute des cheveux apparaît en moyenne entre 20 et 35 ans, mais peut débuter bien plus tard. Selon chaque individu, le rythme de chute sera plus ou moins intense.

Chez l'homme, plus de 95 % des chutes de cheveux sont d'origine génétique. On parle alors d’alopécie androgénogénétique. Si, dans votre famille, votre père, grands-pères ou oncles souffrent d’alopécie androgénogénétique, il y a de grandes chances que vous rencontriez ce genre de problème un jour.
 


L’alopécie androgénogénétique

En cas d’alopécie androgénogénétique, la chute de cheveux est due à la présence de la DHT, hormone née de la rencontre de la testostérone avec une enzyme située au niveau du cuir chevelu, la 5-alpha réductase. Sous l'impulsion de la 5-alpha réductase, la DHT accélère le cycle de vie de certains cheveux. Cette accélération anormale impose aux follicules pileux une cadence de production très élevée, les obligeant à fabriquer des cheveux de plus en plus fins et courts. A terme, épuisés, les follicules se miniaturisent et finissent par ne produire qu'un fin duvet, puis plus rien du tout. En fin de processus, les follicules inactifs s'enfoncent dans le derme et la peau devient lisse.

alopecie - sante des cheveux- homme - complément alimentaire
 

Que faire contre l’alopécie androgénogénétique ?

L’alopécie androgénogénétique étant héréditaire, il est très difficile d’enrayer le phénomène. Par contre, il est possible d’agir sur la repousse du cheveu et la qualité de la chevelure, en apportant aux cheveux les nutriments nécessaires.

Partager sur