Bien être et SantéCardiovasculaire

L'alimentation pour le coeur et les artères

Il est reconnu que l’alimentation joue un rôle primordial sur la santé. Une nutrition adaptée est indispensable pour participer au bon fonctionnement du coeur et des artères et à la régulation du taux de sucre.

Les Acides Gras PolyInsaturés à Longue Chaîne : EPA et DHA

L’étude des populations esquimaudes dans les années 70 a montré un lien direct entre leur faible mortalité cardiovasculaire et leur forte consommation de poissons gras et de mammifères marins. Cette alimentation riche en lipides, ainsi que l’étude des paramètres sanguins lipidiques, montrent la forte présence d’acides gras polyinsaturés à longue chaîne de la série des oméga 3 : l’EPA (acide eicosapentaénoïque) et le DHA (acide docosahexaénoïque).

De nombreuses études scientifiques ont alors été menées et ont montré les multiples effets bénéfiques de ces acides gras présents dans les huiles de chair de poissons gras tels que le saumon, le hareng, la sardine.

Leur principal bienfait est de contribuer à la diminution du taux de triglycérides sanguins.

Dans l’organisme, l’EPA et le DHA sont précurseurs de certaines prostaglandines et thromboxanes aux propriétés vaso-dilatatrices et anti-agrégantes. Ainsi, ils s’opposent aux effets vaso-constricteurs et proagrégants des dérivés issus de l’acide arachidonique (de la famille des oméga 6), apporté en majorité dans l’alimentation occidentale. Depuis plus de 10 ans, de nombreuses études cliniques ont démontré que les acides gras polyinsaturés à longue chaîne de la série oméga 3 participent au bien-être du coeur et des artères.


 

L’ail

L’ail appartient à la famille des Alliacées, anciennement connue sous le nom de Liliaceae. Il s’agit d’une petite plante herbacée vivace.

L'ail contient de nombreux composés actifs, lesquels apportent différents bénéfices pour la santé. On attribue à certains de ces composés plusieurs rôles. C’est le cas entre autres des composés sulfurés, aux propriétés antioxydantes et bénéfiques pour le coeur et les artères. Les composés sulfurés sont des substances ainsi nommées car elles contiennent un ou des atomes de soufre dans leur structure chimique. Les composés sulfurés sont libérés lorsque l’ail est coupé, broyé ou écrasé. L’alliine (une molécule inodore de l’ail) entre alors en contact avec un enzyme et se transforme en allicine, qui est la molécule responsable de l’odeur caractéristique de l’ail.



Le policosanol de riz

Il s’agit d’un mélange d’alcools aliphatiques à longue chaîne extraits de la canne à sucre ou du riz : octacosanol, docotriacontanol, triacontanol, tetracosanol, tetratriacontanol, hexacosanol, heptacosanol et nonacosanol. Les composants principaux en sont l’octacosanol, l’hexacosanol et le triacontanol, la prépondérante étant l’octacosanol, appelée aussi policosanol. Il existe une abondante documentation, la plupart des études étant réalisée à Cuba, qui montre l’effet bénéfique du policosanol sur les taux de cholestérol LDL et l’agrégation plaquettaire.



Les vitamines E, B6, B12 et B9

La vitamine E a un fort pouvoir antioxydant qui s’exerce non seulement sur les lipides membranaires, mais aussi sur les lipides sanguins circulant sous forme de lipoprotéines. Les vitamines B6, B12 et B9 ont un rôle très important dans le métabolisme de l’homocystéine, un acide aminé soufré, résultant du catabolisme de la méthionine ou de la cystathionine. Une supplémentation en vitamines B6, B12 et B9 aide à diminuer ce taux d’homocystéine.
 


Les polyphénols

Les polyphénols constituants à fonctions phénol sont des molécules spécifiques des végétaux. Tous les organes du système végétal en contiennent depuis les racines jusqu’aux fruits : tronc, tige, fleur, fruit, racine, feuille, écorce. Leur présence assure à la plante une protection contre les agents pathogènes et aide à la reproduction et à la survie de l’espèce.

Les polyphénols donnent du goût (astringence), de la couleur (anthocyanes) et permettent aux végétaux de tenir debout (lignine). Les polyphénols jouent un grand rôle dans les propriétés organoleptiques des vins, jus de fruits, cidre, bière, thé, café, cacao, fruits et légumes. Les composés phénoliques possèdent d’importantes propriétés antioxydantes et contribuent à limiter l’apparition de troubles liés au vieillissement, en neutralisant les radicaux libres du corps.