Bien être et SantéCirculation

Insuffisance veineuse : les stades de développement

La stase veineuse

Les parois veineuses subissent des altérations sous l’effet d’un ou plusieurs facteurs cités aggravants. Elles perdent de leur tonicité et ont tendance à se dilater. Les valvules s’écartent, ce qui provoque une stagnation de sang à cet endroit. On parle de stase veineuse. Le système veineux a alors des difficultés à assurer le retour du sang vers le cœur. Avec le temps, cette surcharge de sang affaiblit de plus en plus les valvules et les parois peuvent devenir semi-perméables. Elles laissent alors s’échapper des liquides sanguins dans les tissus avoisinants, d’où l’apparition de signes d’insuffisance veineuse : fourmillements et sensation de lourdeur dans les jambes, crampes nocturnes, enflure aux chevilles et aux pieds. Un autre facteur, qui peut entraver la circulation du sang dans les veines, est un faible tonus musculaire dans les jambes. En effet, lorsque les muscles pressent régulièrement sur les veines, ils créent un effet de pompe qui aide le sang à remonter vers le cœur.
 

Les varices

Ce sont des veines bleuâtres, dilatées, volumineuses et tordues, plus ou moins saillantes. Elles ont la particularité de contenir plus de sang qu’une veine normale. Les varices sont des veines en souffrance et constituent des lésions irréversibles. Il n'est pas rare qu'elles présentent des réactions inflammatoires qui se compliquent.

 

Les complications

Au bout de quelques années et en l’absence de traitement, la mauvaise circulation veineuse peut entraîner des problèmes de peau, comme de l’eczéma, un ulcère de jambe (perte localisée de peau sur la jambe, généralement située au niveau d'une des chevilles) ou une dermite ocre (plaque brunâtre ou jaunâtre, parsemée de points plus ou moins foncés sur la partie inférieure de la jambe).

Beaucoup plus grave, on peut voir l’apparition de phlébite:

- la phlébite superficielle. Elle touche les veines superficielles et correspond à la formation d’un caillot sanguin dans une veine de surface. Il s’agit de la forme la plus courante, qui affecte surtout les personnes qui ont des varices. Elle occasionne douleur et inconfort. La jambe sera le plus souvent chaude, rouge et gonflée. Il faut la considérer comme un signal d’alarme qui peut conduire à une phlébite profonde. Les phlébites sont favorisées par l'immobilité (avion, train, voiture), mais aussi par des agressions comme les coups de soleil, les infections locales, la déshydratation.

- la phlébite profonde. Elle touche les veines profondes. La situation est plus dangereuse puisque le caillot risque de se détacher de la paroi de la veine et, porté par le flux sanguin, il peut alors traverser le cœur, puis bloquer l’artère pulmonaire ou une de ses branches. C’est alors l’embolie pulmonaire, un accident potentiellement fatal. Ce phénomène rare arrive après des interventions chirurgicales. C’est la raison pour laquelle on fait des injections d'anticoagulants. Le plus souvent, ce type de caillot se forme dans une veine du mollet. La phlébite profonde touche plus d’1 personne sur 1000.

Partager sur