Bien être et SantéCirculation

Améliorer sa circulation sanguine par les plantes

La vigne rouge : plante veinotonique

La vigne rouge est la plante qui produit le raisin. De couleur verte au printemps, c’est en rougissant que les feuilles de la vigne acquièrent et développent leurs principes actifs. Elles sont alors cueillies puis séchées pour en conserver les vertus. Ses propriétés bénéfiques reposent notamment sur la présence de flavonoïdes, de vitamine C et P, de tanins hydrolysables et de polyphénols dans sa composition. 

La vigne rouge et ses propriétés viennent en aide aux vaisseaux sanguins pour en assurer le bon fonctionnement et apporter une défense et une fortification au réseau veineux. Pour exemple, la vitamine P aide à combattre l’insuffisance veineuse et la fragilité capillaire cutanée en augmentant la résistance des vaisseaux et en favorisant la diminution de leur perméabilité. Les tanins favoriseront la contraction des vaisseaux, facilitant ainsi le retour du sang des membres inférieurs vers le cœur. Les tanins auront également une action anti radicaux-libres et stabiliseront le collagène dans les membranes des vaisseaux. En résumé, la vigne rouge présente deux vertus complémentaires : une vertu veinotonique et une vertu vasoconstrictrice. 

En savoir plus sur la vigne rouge et ses propriétés.

La vigne rouge : dans quels cas l'utiliser ?

Si vous ressentez une gêne due à des problèmes de circulation sanguine, la vigne rouge peut être une solution pour retrouver du confort. Ainsi, elle contribue à renforcer la perméabilité et la résistance des capillaires sanguins. Elle limite la stase veineuse et les difficultés de circulation. Elle favorise en outre l’action vasoconstrictrice afin de stimuler le dynamisme des vaisseaux et combattre les sensations de jambes lourdes et autres problèmes de circulation.

 

Afin de bénéficier des bienfaits de cette plante, reine de la circulation, il est possible de la consommer sous forme de gélules, d’ampoules ou d'infusions de vigne rouge.