La Gelée royale

Le lait des abeilles : stimulant, tonifiant, énergisant.

Description

La gelée royale est une substance sécrétée par le système glandulaire céphalique (par les glandes pharyngiennes et mandibulaires) des jeunes abeilles nourricières entre le cinquième et le quatorzième jour de leur existence. La gelée royale constitue l’alimentation exclusive de toutes les larves de la colonie jusqu’à leur troisième jour, l’alimentation des larves sélectionnées pour devenir reine jusqu’au cinquième jour d’existence et de la reine pour le restant de ses jours. Elle se présente sous l’aspect d’une pâte laiteuse, blanche, aux reflets nacrés, au goût légèrement acide et dont l’odeur rappelle celle du phénol.


 

Culture

Produit le plus précieux de la ruche, la gelée royale est produite dans certaines circonstances particulières : lorsque la reine vient à mourir ou lorsque, trop nombreuses, certaines abeilles quittent la ruche avec l’ancienne reine pour établir une nouvelle colonie. Denrée rare, l’homme préféra, pendant des millénaires, jeter son dévolu sur le miel, puis la propolis. Il ne s’est intéressé que très récemment à cette précieuse gelée, après avoir mis au point une technique lui permettant de la récolter facilement sans nuire au fonctionnement même de la ruche. Aussi, les apiculteurs ont-ils mis en place des élevages de reines. Chaque printemps, ils élèvent des cellules royales en grand nombre et aspirent, au bout de trois jours, la gelée royale contenue dans ces cellules. Cette dernière est conservée dans des bocaux, à une température de 5°C. Ce procédé d’extraction permet aux apiculteurs d’en prélever environ 300 g par ruche et par an.

 

Historique

Selon les souverains de la Chine antique, la gelée royale assure longévité et vigueur sexuelle. Aujourd’hui, elle est utilisée contre les douleurs liées aux articulations et aux troubles menstruels, et contre la fatigue. Elle est également appréciée en Europe de l’Est et en Russie pour ses effets bénéfiques sur la résistance de l’organisme, en l’aidant à lutter contre le stress et la fatigue. Au Japon, la gelée royale est consommée sous forme de boissons tonifiantes : les "genki".

 

Actifs

La gelée royale contient deux tiers d’eau, ainsi que :
- des glucides (35 % de la matière sèche), essentiellement du fructose et du glucose (15 %) et en moindre quantité du saccharose, du maltose, du ribose, de l’isomaltose, du tréhalose et du mélibiose,
- des protides, surtout des protéines et des peptides (13 %),
- des lipides (13 % de la matière sèche),
- des acides gras (4 %),
- des minéraux et oligo-éléments : calcium, cuivre, fer, phosphore, potassium, silicium et soufre,
- des vitamines du groupe B, notamment les vitamines B1 (thiamine) et B5 (acide pantothénique), mais également de la B2 (riboflavine), B3 (vitamine PP), B6 (pyridoxine), B7 (méso-inotisol), B8 (vitamine H ou biotine), B9 (acide folique), de la B12 (cyanocobalamine) en faible quantité, enfin, des traces de vitamines A, C, D et E,
- une vingtaine d’acides aminés (44,5 % de la matière sèche), dont les 8 acides aminés essentiels non synthétisés par l’organisme : la valine, la lysine, la thréonine, la leucine, l’isoleucine, le tryptophane, la phénylalanine, la méthionine.



Propriétés

Concentré nutritif très riche, la gelée royale favorise la croissance accélérée des larves et permet à la reine de vivre 50 fois plus longtemps que les abeilles ouvrières et de pondre jusqu’à 2 000 œufs par jour. La gelée royale est conseillée en complément d’une alimentation variée pour :
- ses vertus protectrices et défensives de l'organisme. Elle est ainsi particulièrement recommandée pour ses actions bénéfiques sur les bactéries et les virus,
- ses bienfaits revitalisants, particulièrement appréciables en cas de fatigue, surmenage ou convalescence,
- son action sur l’oxygénation des tissus, la croissance et la régénération des cellules, l'équilibre du métabolisme et l’activité intellectuelle. Elle permet ainsi de jouir d'une bonne vitalité et d'une bonne santé.
La gelée royale convient aussi bien aux adultes, aux personnes âgées qu'aux enfants en période de croissance. Source importante de protéines, elle est particulièrement indiquée dans le cas d'un régime végétarien.



Recherches internationales

Peu d’études scientifiques ont à ce jour été réalisées sur l’homme. Les études in vitro sur les animaux révèlent que la gelée royale aurait une action antifatigue et une action anti-inflammatoire. Une étude hospitalière menée à New York souligne les effets positifs de la gelée royale sur le cholestérol et les triglycérides.

 

Contre-indications

La gelée royale est déconseillée aux personnes présentant des réactions allergiques au miel, au pollen, aux piqûres d’abeilles et aux plantes de la famille des Composées ou des Astéracées, comme la marguerite ou le pissenlit. De même, certaines personnes souffrant d’asthme ou d’eczéma atopique auraient présenté des réactions allergiques et anaphylactiques.

Employée directement sur la peau, la gelée royale peut aggraver certains cas de dermite.

La Gelée royale