Le Tryptophane

Un rôle dans la régulation de l’humeur et du moral

Description

Le L-tryptophane est un acide aminé essentiel à l’organisme, découvert en 1901 par Sir Frederick Growland. La molécule de tryptophane possède deux isomères "D" et "L". La configuration "L" est physiologique, c’est celle que l’on retrouve naturellement dans l’organisme.

Le L-tryptophane est un précurseur métabolique de la sérotonine. Dans l'organisme, après son absorption et sous l'influence d’une enzyme, la tryophane hydroxylase, le L-tryptophane est transformé en L-5-hydroxytrytophane, à son tour métabolisé en sérotonine sous l'influence des enzymes décarboxylases.

La sérotonine est un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans la régulation de l’humeur et du moral. Le tryptophane est aussi à l’origine de la synthèse de la mélatonine, appelée couramment "hormone du sommeil", et de la niacine, appelée aussi vitamine B3.


Source

Apporté par les aliments riches en protéines, le tryptophane est notamment présent dans la protéine de lait ou encore dans la viande, le poisson, les œufs, les féculents et les fruits secs.

Selon la source alimentaire, le tryptophane n’est pas toujours bien absorbé ni bien métabolisé, notamment au niveau cérébral. Le cerveau reçoit généralement moins de 1 % du tryptophane ingéré, à cause de la barrière hémato-encéphalique, dont le rôle est d’empêcher les toxines (et même des quantités excessives de nutriments) de pénétrer dans le cerveau. Même pour des nutriments essentiels, le passage via des molécules de transport appelées "transporteurs" se révèle parfois très difficile.

Le tryptophane doit partager ses « transporteurs » avec cinq autres acides aminés : la tyrosine, la phénylalanine, la valine, la leucine et l’isoleucine. Ainsi, par exemple, un excès ou un défaut de tyrosine inhibera le passage du tryptophane vers le cerveau.


Propriétés

Le rôle le plus connu et le plus important du tryptophane est celui de précurseur métabolique de la sérotonine, un neurotransmetteur. De nombreuses études montrent qu’une élévation des concentrations de tryptophane dans le cerveau a pour résultat une augmentation de la libération de sérotonine. Celle-ci jouant un rôle essentiel dans la régulation de l’humeur, du moral et du sommeil, le tryptophane se voit attribuer les mêmes propriétés.
 

Indications

Durant la période qui précède et qui suit le solstice d’hiver, les journées sont plus courtes et le soleil brille souvent par son absence. Chez certaines personnes, cette période de grisaille entraîne une baisse de moral passagère. Des scientifiques hollandais* ont démontré que, chez des sujets sensibles au stress, l’apport d’une protéine de lait, l’alpha-lactalbumine, riche en tryptophane, augmentait de manière significative le taux de tryptophane, traduisant ainsi une réelle action anti-stress.

(*) MARKUS CR, OLIVIER B, PANHUYSEN GE, VAN DER GUGTEN J, et al (2000). The bovine protein alpha-lactalbumin increases the plasma ratio of tryptophan to the other large neutral amino acids, and in vulnerable subjects raises brain serotonin activity, reduces cortisol concentration, and improves mood under stress. Am J Clin Nutr 71(6):1536-44

Le Tryptophane