Le Maté

Accompagne vos régimes sans baisse de tonus

 

Description

Derrière le nom "maté" se cache un arbre de la famille des Aquifoliacées (Ilex paraguariensis). Il s’agit d’un houx endémique d’Amérique Latine, à fleurs blanches, aux baies rouges et dont les feuilles persistantes sont utilisées dans la préparation d’une boisson du même nom, le yerba maté, célèbre chez tous les peuples de cette région du monde.
 

Culture

Le maté arpente les forêts montagneuses et les bords des cours d’eau d’Amérique du Sud entre 500 et 700 mètres d’altitude. Il peut atteindre une vingtaine de mètres de haut, mais, pour faciliter sa culture, sa taille est généralement limitée à 5 mètres en exploitations.
 

 

Partie utilisée

Les feuilles sont d’abord séchées puis torréfiées pour offrir le yerba maté, une infusion aussi stimulante que le thé ou le café et dont le goût rappelle celui du thé vert.


Historique

Le maté est, depuis des millénaires, ancré dans les rites sociaux des peuples d’Amérique Latine, notamment des Incas. Cette boisson énergisante se boit dans une calebasse, à la paille (la bombilla). Elle est servie à tout moment de la journée et se partage entre amis ou voisins. Elle est désormais considérée comme plante nationale en Argentine et au Paraguay. Les Européens ne l’ont découverte qu’à partir du XVIe siècle, elle fut rapportée sur le vieux continent par les grands explorateurs espagnols. Les jésuites, séduits par le goût et les vertus de cette plante, entamèrent très rapidement son exploitation et sa commercialisation en Europe. En souvenir, la plante emprunta l’appellation "thé des jésuites".

On trouve le maté également en Inde. Il est employé dans la pharmacopée ayurvédique afin d’aider à lutter contre les états de stress et de fatigue passagère.
 

Indications

- Le maté participe à stimuler le corps et l’esprit, il aide à combattre la fatigue mentale et physique.
- Il contribue à soulager certaines formes de céphalées et certaines manifestations articulaires douloureuses.
- En complément d’un régime alimentaire, les effets diurétiques des feuilles de maté aident le corps à éliminer plus facilement les quelques kilos superflus.


Actifs

Les feuilles de maté contiennent en quantité non négligeable des alcaloïdes, la théophylline et la caféine, qui contribuent à stimuler l’organisme.

Elles renferment également de nombreuses vitamines et minéraux : des vitamines A, B1, B2, B5, C, E, du phosphore, du fer, du magnésium, du potassium, du sodium, du manganèse, de la chlorophylle, des tanins et du calcium.

Le maté contient enfin de nombreux antioxydants et des saponines. Les premiers aident à estomper les méfaits des radicaux libres, responsables du vieillissement cellulaire, et à éliminer les toxines. Les secondes favorisent la thermogenèse et contribuent ainsi au métabolisme des graisses.


Contre-indications

A doses excessives, la caféine contenue dans le maté peut provoquer des effets secondaires indésirables : nervosité, insomnie, excitation, irritation, palpitations, nausées, vomissements, maux de tête… Consommée de manière récurrente, elle peut engendrer une certaine forme de dépendance.

Le Maté