Forme et VitalitéTonus & anti-fatigue

Fatigue psychique ou intellectuelle : quelles différences ?

 

Lorsque vous vous livrez à une activité, qu'elle soit physique ou intellectuelle, celle-ci requiert un effort plus ou moins intense de la part de votre organisme. La fatigue peut se définir comme une sensation d'affaiblissement physique mais aussi psychique. Elle est le signe que l'organisme n'arrive plus à faire face. Il existe différentes formes de fatigue, dont la fatigue intellectuelle et la fatigue mentale ou psychique.

 

 

 

La fatigue intellectuelle

Elle se manifeste lorsque le cerveau n'a plus l'énergie suffisante pour produire un effort. Dans une telle situation, la capacité de concentration et de mémorisation s'atténue, voire disparaît.

 

Reconnaître la fatigue intellectuelle

Ce véritable "black out" peut par exemple toucher particulièrement les étudiants en période de révisions. La fatigue intellectuelle s'accompagne de sensations désagréables qui cèdent avec le repos. La fatigue intellectuelle se traduit classiquement par des troubles de l'appétit et du sommeil, des trous de mémoire...

 

Comment l'éviter ?

Ce phénomène peut toucher n’importe qui dès lors que nous sommes face à un flux d’informations à retenir trop important. Pour ne pas saturer le cerveau, voici quelques conseils :

  •   
  • • Notez les tâches que vous aurez à faire et triez-les par priorité : vous pourrez ainsi libérer votre cerveau qui se concentrera sur chaque tâche au fur et à mesure.

 

  •   
  • • Rangez votre espace de vie ainsi que votre espace de travail : un environnement clair et ordonné permet d’avoir les idées claires.

 

  •   
  • • Dormez minimum 8H par nuit, c’est en dormant que le cerveau sauvegarde les informations enregistrées la journée.

 

  •   
  • • N’hésitez pas à vous accorder des siestes de 20 minutes après le déjeuner (surtout si vous êtes en période de révisions), ou sortez prendre l’air, marchez quelques minutes.

 

La fatigue nerveuse ou psychique

Les causes de la fatigue nerveuse ou psychique sont extrêmement nombreuses et souvent difficiles à mettre en évidence. Elle est souvent la conséquence de circonstances socio-environnementales éprouvantes (vie familiale, travail, surmenage intellectuel et physique, stress...). En effet, la vie trépidante, frénétique, traumatisante, joue un rôle important dans la fatigue nerveuse.

 

Reconnaître la fatigue psychique

Cette fatigue associe un manque de forme physique et intellectuelle. Le repos est inefficace, parfois même il aggrave la sensation de fatigue. les coups de pompe sont intenses et fréquents.
Aux troubles psychologiques comme la tristesse ou la morosité, s'ajoutent des symptômes physiques : douleurs en tous genres, troubles digestifs, perturbations de l'appétit pour n'en citer que quelques-uns.
Que celle-ci soit réactionnelle (liée au stress, au surmenage de la vie quotidienne...), ou endogène (sans cause apparente), elle s'accompagne, généralement, de troubles du sommeil, d'irritabilité, de désintérêt et de tristesse sans raison objective. La fatigue nerveuse est associée à un très fort sentiment de culpabilité, à des idées noires, à une perte de l'estime de soi, à une sensation d'impuissance, de renoncement et à une incapacité à se projeter dans l'avenir.

 

Ne pas confondre fatigue nerveuse et "Burn-out"

La fatigue nerveuse s’installe doucement et monte en puissance tandis que le burn-out arrive de façon très soudaine. De plus, elle ne concerne pas seulement le contexte professionnel, à la différence du burn-out.

 

Quelles solutions face à l'asthénie ?

 

Dès lors que vous vous sentez dans cette situation de fatigue psychique, consultez votre médecin afin qu’il puisse vous prescrire des prises de sang et examens complémentaires. Les symptômes de l’asthénie sont similaires à ceux de maladies infectieuses. Il devra donc identifier les causes de votre mal être.

 

Si l’asthénie est confirmée, une psychothérapie et un traitement médical seront certainement mis en place afin de vous aider à sortir de cet état nerveux.

 

 

Prévention de la fatigue intellectuelle ou psychique

Entre les coups de pompe du lundi et les nuits sans sommeil, la fatigue peut s'installer et altérer votre humeur ou votre santé. Ne baissez pas les bras, la fatigue n'est pas une fatalité. Une bonne hygiène de vie, une alimentation saine et équilibrée peuvent vous aider. N'oubliez pas également que la nature regorge de bienfaits qui peuvent aussi vous aider.

 

 

Pour éviter les épisodes de fatigue ou limiter leur impact, nous vous recommandons :

  •    • Un rythme de sommeil régulier et des nuits de 8H
  •    • Une alimentation saine et équilibrée
  •    • Une activité physique régulière
  •    • Des sorties dans un environnement vert, naturel
  •    • De l’organisation et du lâcher prise : organisez vos objectifs par jour en étant réalistes sur ce qu’il vous sera possible d’effectuer. Reportez le reste dans la semaine et relativisez.
  •    • De miser sur les compléments alimentaires : pour mieux dormir, pour retrouver du tonus, pour se détendre ou pour booster vos défenses immunitaires.

 

Partager sur