Le Thé vert

Brûlez les graisses

"La sagesse de tout l’univers se trouve dans une tasse de thé" (proverbe chinois)
Le thé est la deuxième boisson la plus consommée au monde, après l’eau. Plus de 14 000 tasses sont bues chaque seconde dans le monde, soit 700 milliards par an ! Elixir à la fois stimulant, revigorant et apaisant, le thé vert conquiert le monde occidental par ses mille et une vertus.
 

Description

Le théier, ou Camellia Sinensis, est un arbuste de la famille des Camelliacées, de 1 à 6m de haut, aux fleurs blanches et odorantes. Ses feuilles caduques, vert foncé, sont minces, lancéolées, longues de 5 à 10 cm, larges de 2 à 4 cm. On obtient le thé à partir de ces feuilles. Leur mode de préparation lui conférera sa couleur : il deviendra vert si elles ne sont pas transformées, juste traitées à la vapeur puis rapidement séchées, et noir par fermentation puis oxydation de ces feuilles.

 

 

Culture

Originaire de Chine, d’Inde, du Sud-est Asiatique et du Japon, la culture du thé affectionne les sols acides des régions au climat tempéré et humide. Les Asiatiques prônent les vertus médicinales du thé depuis des millénaires. Un vieil adage chinois rappelle : "un peu de thé tous les jours éloigne le médecin pour toujours".
La cueillette du thé débute après la troisième année de plantation et s’échelonne, en Chine, d’avril à octobre. Les deux premières cueillettes de printemps sont réputées pour être les meilleures.
 

Historique

Nombreuses sont les légendes concernant l’invention du thé. L’une d’entre elle raconte que l’Empereur Shen Nong découvrit ce doux breuvage, par pur hasard, en 2757 av. J.C. Il avait recommandé à ses sujets de faire bouillir l’eau avant de la boire. Un jour, alors qu’il se désaltérait sous un arbre, quelques feuilles tombèrent dans sa tasse, ce qui donna le jour à l’infusion la plus célèbre au monde. Père de la médecine chinoise, il écrivit plus tard dans son "Traité des Plantes", que "le thé vert soulage la fatigue, fortifie la volonté, délecte l’âme et ranime la vue".

Le thé fut introduit en Europe en 1600 par des jésuites. À l’époque, il était noir. L’histoire relate que les caisses de thé auraient fermentées dans les cales du bateau durant le voyage. Les Anglais en raffolèrent aussitôt et en boivent désormais en moyenne 2 000 tasses par an (80 pour les Français).

 

Partie utilisée

À l’origine, les feuilles de thé servaient de nourriture de base aux Chinois. Cuites à la vapeur, bouillies, pilées, elles accompagnaient un mélange de riz et de lait.
80 % des principes actifs du thé se trouvent dans les trois premières feuilles et les bourgeons. Les feuilles des tiges, elles, ne contiennent que 5 % des propriétés.
Le thé est généralement utilisé en infusion ou décoction.
 

Actifs

Les feuilles de thé vert, autrement appelé "thé vierge", ne comptent pas moins de 350 constituants, dont 40 % de glucides, 20 % de protides, 2 % de lipides, 9 % de minéraux (dont le manganèse, le potassium, le magnésium et le fluor), des vitamines du groupe B en abondance (B1, B2, B3) qui favorisent le métabolisme, de la vitamine P qui contribue à l’élasticité des vaisseaux, des huiles essentielles. Il renferme également xanthines, caféine, théobromine, polyphénols (connus sous le nom de "catéchine"), flavonoïdes, vitamine E et vitamine C. Au-delà de 30°C, la vitamine C contenue dans le thé serait détruite si les flavonoïdes ne favorisaient son absorption par l’organisme.
Pauvre en sodium, le thé vert est fortement conseillé aux personnes qui suivent un régime sans sel.
Composition pour 100g de thé : vitamine C (300 mg), vitamine E (100 mg), vitamine B (11 mg), provitamine A (15 mg), polyphénols (35 %), chlorophylle (1 %) et théine (3 %).
 

Propriétés et actions

Le thé a de nombreuses propriétés :

- Propriétés minceur : boire du thé contribue à faire dépenser de l'énergie (des calories) et agit sur le métabolisme des lipides. L'effet "brûle-graisse" de la caféine est potentialisé dans le thé vert par la présence de catéchine et se caractérise par une augmentation de la thermogenèse (composante de la dépense énergétique des 24 heures), grâce à l'action combinée de la caféine et d'un polyphénol (une catechine appelée épigallocatéchine-gallate EGCG). De plus, la caféine aide à stimuler la lipolyse (voie métabolique permettant le déstockage des graisses de réserve). Le thé vert participe également à freiner l'absorption intestinale des lipides en inhibant les lipases gastriques.

- Effet revitalisant : la caféine contenue dans le thé vert agit directement sur le système nerveux central, le coeur et le foie. Elle intervient dans la stimulation de l'esprit, en augmentant très rapidement la vigilance. Elle favorise aussi la contraction musculaire. Une prise régulière de thé évite les baisses de vigilance et de performance dans la journée.

- Action protectrice de l'organisme - activité antioxydante et anti-vieillissement : le thé possède un fort pouvoir antioxydant en raison de sa teneur élevée en flavonoïdes. D'après l'étude du Dr Trevisanato de Toronto, c'est même la meilleure source de flavonoïdes qui soit (36 % du poids sec des feuilles). De plus, ces flavonoïdes seraient plus actifs que ceux issus des fruits et des légumes, avec un pouvoir antioxydant bien supérieur.

 

Contre-indications

La théine est fortement déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement, ainsi que chez les nourrissons et les enfants. Le thé vert doit également être proscrit chez les personnes qui souffrent d’insomnie, s’il est consommé moins de deux heures avant le coucher, et chez les personnes sujettes aux ulcères.
Au-delà d’une consommation quotidienne de plus de 1,5 litre par jour, le thé risquerait d’inhiber l’absorption du fer dans le sang, il semble donc déconseillé aux personnes anémiques.

Le Thé vert