Le Glutathion

Un antioxydant clé pour le bien-être de l'organisme

Description

Le glutathion est une protéine naturellement produite par l’organisme. Il s’agit d’un tripeptide, composé de trois acides aminés : le glutamate (acide glutamique), la cystéine et la glycine. Il intervient dans le transport de l’hydrogène. On le trouve dans les cellules des plantes, des animaux et des champignons. Il existe sous forme réduite (communément nommée GSH) et sous une forme oxydée (GSSG), ces deux formes s’équilibrant l’une l’autre.

 

Sources

Vitamine C, sélénium et glutamine contribuent à accroître le taux de glutathion dans l’organisme. Il est recommandé, pour en disposer suffisamment, de manger des fruits et des légumes, notamment ceux de la famille des crucifères (brocoli, chou, épinards, navet, rutabaga, chou-fleur, chou de Bruxelles).
 


Historique

Le glutathion aurait été découvert au XIXe siècle, en 1888 précisément, mais peu de scientifiques se sont vraiment intéressés à ses bienfaits avant le début des années 1970.


Indications

-  Le glutathion aiderait à ralentir l’irrémédiable vieillissement cellulaire.
- Il contribuerait à stimuler les défenses naturelles de l’organisme pour combattre les cellules néfastes à sa bonne santé.
- Il interviendrait dans la régulation du bon cholestérol.
- Il faciliterait la circulation sanguine, au niveau des artères, des yeux, du cerveau.
- Il limiterait les dommages du stress oxydatif.
 

Utilisation

Le glutathion (GSH) est généralement employé sous forme de compléments alimentaires. Certains oligo-éléments peuvent venir renforcer son rôle protecteur, tels que le zinc, le cuivre, le manganèse, le fer et le sélénium.
 

Propriétés

> Le glutathion aide à détoxifier l’organisme, à réguler et régénérer ses défenses naturelles.

Le glutathion protégerait les cellules de toute oxydation. Il contribuerait à minimiser les nuisances provoquées par les radicaux libres et à limiter l’accumulation de toxines. En se liant à certaines d’entre elles (métaux lourds, solvants, pesticides…), il les transformerait en composés hydrosolubles, facilement éliminables par les émonctoires. Il servirait ainsi à préserver les organes fortement exposés au soleil, au tabac et à diverses formes de pollutions toxiques pour l’organisme, ainsi que les organes qui subissent certains troubles du métabolisme du sucre ou de la sphère intestinale. Le foie est celui qui bénéficie de la principale ressource en glutathion. S'il venait à en manquer, l’organisme ne pourrait plus éliminer les déchets, son bien-être général serait alors fortement altéré.

Le glutathion participe à transformer la forme oxydée de l’acide ascorbique en vitamine C et à stimuler son pouvoir antioxydant. Il contribue également à restaurer l’action anti-oxydante de la vitamine E.

En tant qu’épurateur de l’organisme, le glutathion aide le cerveau à combattre les attaques radicalaires dont il est l’objet. Il aiderait ainsi à préserver de la sénescence le siège de la pensée et de la mémoire.
 

Contre-indications

Les compléments alimentaires à base de glutathion peuvent, à ce jour, être consommés en totale innocuité.

Le Glutathion