Les Flavonoïdes

Une aide pour combattre les radicaux libres

Description

Le terme "flavonoïdes" proviendrait de "flavedo", qui désigne la couche externe des écorces d’oranges.On appelle flavonoïdes des composés polyphénoliques présents dans de nombreux organismes (végétaux, fruits et légumes), que ce soit au niveau de leurs feuilles, de leurs tiges, de leurs fleurs, de leurs fruits ou du pollen. Il s’agit de pigments colorés qui confèrent à ces organismes la large palette de couleurs qu’ils empruntent. Ils les protègent principalement de l’oxydation et des rayons solaires agressifs. Les flavonoïdes participent également à donner du goût aux fruits et aux légumes. On en compte près de 4 000 variétés regroupées en quatre groupes : la quercétine (oignon, brocoli...), les flavonones (citron), les catéchines (thé, vin rouge) et les anthocyanines (fruits rouges, raisin...).
Les flavonoïdes ont été prioritairement mis en évidence par le vin rouge, avec le célèbre "french paradox", c’est-à-dire la faible mortalité notoire chez les habitants des régions méditerranéennes, dont le régime alimentaire serait essentiellement basé sur une consommation de vin rouge et de graisses saturées !


Historique

Les flavonoïdes n’ont pris leur essor dans la pharmacopée occidentale que depuis quelques années, même si leur biodisponibilité n’est pas encore complètement élucidée. Ils ont été isolés par le scientifique Eugène Chevreul en 1814, mais n'ont été réellement découverts qu’en 1937, par Albert Szent-Györgyi, qui a mis en exergue leur influence pour réduire la perméabilité des vaisseaux sanguins. Ce scientifique hongrois a reçu le prix Nobel pour ses recherches sur la vitamine C et les propriétés biochimiques des flavonoïdes.



Sources

Les agrumes, les oignons, la vigne rouge, les pommes, les fruits rouges, l’hamamélis, le gingko, le noisetier, les fines herbes, l’ortie, le poireau… représentent les fruits, légumes ou plantes qui renferment le plus de flavonoïdes. On en trouve également dans le café, le thé, le vin, la bière ou le chocolat (le cacao). Il semble préférable de manger (autant que possible) les fruits et légumes crus, afin de conserver tout le bénéfice des flavonoïdes.

 

Indications

Les flavonoïdes sont essentiellement préconisés pour leur action antioxydante. Ils contribuent à protéger l’organisme des méfaits liés à la pollution, à l’ingestion de substances toxiques (alcool, tabac…) ou encore à l’exposition au soleil, méfaits responsables du vieillissement cellulaire et de la sénescence.
Si les radicaux libres sont produits naturellement par l’organisme pour lutter contre les bactéries et les virus, ils peuvent aussi, dans certains cas, être produits en excès et dégrader les parois des cellules, les protéines ou l’ADN. C’est là que les antioxydants interviennent et trouvent toute leur raison d’être.



Propriétés

Les flavonoïdes sont essentiellement connus pour leur action antioxydante. Ils participent à combattre les radicaux libres, ces molécules issues de l’oxygène et de l’azote, mises en cause dans de nombreux processus dégénératifs, accélérant le vieillissement des tissus et cellules. Le stress oxydatif occasionné par ces radicaux libres semble fragiliser la bonne santé de l’organisme. Les défenses naturelles servent à limiter leur effet, mais, parfois, l’organisme ne peut pas se défendre seul, notamment chez les personnes âgées, et nécessite de trouver de nouvelles armes à travers l’alimentation.
Il semble aujourd’hui indispensable pour le bien-être de l’organisme d’avoir une alimentation variée et de manger au moins cinq fruits et légumes par jour. Les sources d’antioxydants naturels se trouvent principalement dans les fruits et légumes colorés, et dans certaines céréales. Selon certaines études, leur action dans la lutte contre les radicaux libres serait même plus efficace que celle des vitamines C et E. En tout cas, ils améliorent l’action de ces vitamines sur l’organisme en augmentant leur absorption et en retardant leur élimination.



Actifs

Le rôle antioxydant des flavonoïdes s’expliquerait par leur forte concentration en vitamine "P", c’est ainsi que les nommait celui qui les avait découvert. Cette dénomination fut, par la suite, abandonnée puisque ces substances ne correspondent pas à la définition officielle des vitamines, dans la mesure où elles ne peuvent être considérées comme essentielles à la vie.

Les flavonoïdes participent à renforcer l’élasticité, l’étanchéité des vaisseaux sanguins et donc, leur résistance. Ils contribuent également à améliorer l’irrigation et la dilatation des artères et réguleraient ainsi la tension artérielle. Ils participeraient également à lutter contre l’altération des fibres de collagène, indispensable au maintien de la santé cellulaire.



Recherches internationales

De nombreuses études révèlent les effets bénéfiques des flavonoïdes sur l’organisme.
- Des chercheurs américains ont publié une étude relatant l’effet bénéfique des flavonoïdes contenus dans les pommes sur l’état de santé général de l’organisme. En plus de leur action amincissante, les pommes maintiendraient l’équilibre cellulaire.
- Une étude menée aux Pays-Bas soulignerait les effets bénéfiques des flavonoïdes sur la dilatation des vaisseaux.
 


Contre-indication

Aucune contre-indication n’a à ce jour été avancée en ce qui concerne la consommation de flavonoïdes. Cependant, les personnes présentant des troubles de la coagulation sanguine sont invitées à demander un avis médical préalable.

Les Flavonoïdes

Voir les produits