Le Bambou

Contribue à la constitution du cartilage

Description

Il existe beaucoup d’espèces de bambou (Bambusa arundinacea), toutes riches en minéraux aux multiples vertus. Le bambou est la plante de choix pour sa haute teneur en silice (de 75 % à 90 %) contenue dans ses exsudats. Cet oligo-élément, abondant dans la nature, voit sa présence se raréfier dans la nourriture moderne.

 
Historique

Le bambou Tabashir (Bambusa arundinacea) apparait pour la première fois dans les écrits de Dioscoride, un médecin et botaniste grec, auteur d’un traité sur les plantes médicinales en 60 après JC. À l’origine, le bambou Tabashir était utilisé par des tribus aborigènes de l’Inde qui le surnommaient « sucre de bambou ». En Chine, en mandarin, il est appelé « Tian Zhu Huang » qui signifie  « bambou jaune céleste ».
Les bambous sont naturellement présents sur toute la surface de la terre à l'exception de l'Europe et des pôles.
Selon la médecine populaire indienne, avoir sur soi un bambou à cinq nœuds est censé vous protéger des hémorragies.

 

Propriétés

En raison de sa richesse en silice et autres minéraux, l’exsudat de nœuds de bambou est utilisé en Europe principalement dans la sphère ostéo-articulaire. En effet, il joue un rôle dans le développement osseux et le métabolisme du tissu conjonctif. Il contribue à la constitution du cartilage. La silice favorise la reminéralisation osseuse.

 

Sources et besoins

Notre organisme contient environ 7 grammes de silicium. Le silicium n’est pas synthétisé par le corps. Il doit être apporté par notre alimentation. Les apports nutritionnels conseillés en silicium sont de 5 mg/j. Le silicium se retrouve en grandes quantités dans les aliments non raffinés et complets tels que les céréales complètes, les fruits et légumes biologiques, ou encore la soupe d’ortie.
 

Le Bambou