La Vitamine B1

La vitamine de l'optimisme

Description

La vitamine B1 (thiamine) est la vitamine de l’optimisme. Elle n'agit qu'une fois transformée en coenzyme, grâce en partie à l'action du magnésium.
C'est une vitamine qui n'est pas stockée dans le corps. Il est donc indispensable d'en consommer tous les jours.



Historique

A la fin du 19ème siècle, un médecin hollandais du nom de Eijkman entame des travaux sur le béribéri, une maladie connue et répandue depuis longtemps en Extrême-Orient, qui résulte d’une alimentation presque exclusivement à base de riz décortiqué.

Il s’avère capable de soigner cette maladie extrêmement grave par l’absorption de riz complet. Il met ainsi en évidence le rôle primordial de la vitamine B1, sans la nommer.
C’est en reprenant les travaux de Christiaan Eijkman sur le béribéri que Casimir Funk, en 1911, l’isole à l’état impur de l’écorce du riz.

Sa synthèse a été réalisée en 1936 par Andersad et Westphal et sa préparation est dorénavant industrielle.


Propriétés

La thiamine contribue à des fonctions psychologiques normales et a une fonction cardiaque normale.

 

Sources et besoins

Les apports journaliers recommandés en vitamine B1 sont de l’ordre de 1,1 mg. Le besoin est toutefois supérieur pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi que chez les sportifs et travailleurs de force en raison du rôle de la vitamine B1 dans le fonctionnement musculaire.
On trouve la vitamine B1 dans les aliments d’origine animale comme la viande, essentiellement le porc, dans le foie de divers animaux, les huîtres, les algues, le poisson, le lait et dans le jaune d’œuf. Les sources végétales riches en vitamine B1 sont les céréales et les légumineuses.
 

La Vitamine B1