Le Miel

L'allié du bien-être

Description

Le miel est le produit principal de la ruche. En transformant lenectar en miel, les abeilles y ajoutent des enzymes qui servent surtout à rompre les molécules de sucres complexes pour en faire des molécules de sucre simples. Composé à plus de 80 % de glucides, le miel est un aliment riche en énergie et relativement pur. On trouve dans sa composition principalement deux sucres simples, le fructose et le glucose, qui ne nécessitent aucune digestion et sont facilement assimilés par le corps, ce qui est l'un des plus grands attributs nutritifs du miel. Le miel contient également toutes les vitamines (sauf la vitamine A), ainsi que des oligo-éléments et des sels minéraux. L’eau représente de 17 à 20 % du poids total.


Culture

Pour récolter le miel, il faut utiliser des rayons dont les deux tiers des alvéoles au moins ont été operculées par les abeilles, après qu'elles ont mûri leur miel. On peut presser les rayons ou encore extraire le miel par centrifugation, ce qui permet de recueillir un miel pur, sans pollen ou autre substance solide. On trouve aujourd’hui des dizaines de variétés de miel.


Historique

Le terme miel vient du latin mel. Il est apparu dans la langue au Xe siècle. Cet aliment a accompagné les plus anciennes civilisations dans leur évolution et, de tout temps, on lui a attribué le titre de substance des dieux. Sumériens et Babyloniens s’en servaient dans leurs rituels religieux, tandis que les Égyptiens en embaumaient leurs morts.
 

Propriétés et actifs

Les miels ont une action, selon leur origine florale, sur tous les systèmes du corps humain : croissance, mécanismes de défenses, respiration, système digestif.

Les prébiotiques sont des glucides non assimilables par notre organisme, qui jouent un rôle dans la balance de la microflore intestinale. Le miel aurait possiblement un effet prébiotique sur le corps humain, contribuant à améliorer la croissance, l’activité et la viabilité des bactéries, importante pour une bonne microflore intestinale.

Le miel est une source d’antioxydants, les flavonoïdes, qui interagissent dans la neutralisation des radicaux libres du corps, contribuant ainsi à protéger l’organisme des dommages oxydatifs. La quantité et le type de flavonoïdes trouvés dans le miel varient selon la source florale. En règle générale, les miels les plus foncés contiennent des quantités de flavonoïdes supérieures aux miels plus pâles.

Certaines caractéristiques du miel comme son pH bas, sa grande viscosité, qui limite la dissolution de l’oxygène, et sa faible concentration en protéines, lui confèrent un effet antibactérien important. Le miel contribuerait à réduire l’adhérence des cellules bactériennes aux cellules épithéliales de l’intestin, ce qui limiterait la fixation et la prolifération de bactéries.

En plus de toutes ses propriétés, le miel présente un intérêt comme vecteur. Grâce à sa pression osmotique favorable, il constitue de bons véhicules, permettant d’améliorer le degré d’assimilation par l’organisme d’autres produits.

Le Miel