Le Karité

Surnommé "l'arbre aux milles vertus" à l'origine du fameux beurre de karité.

Description

De la famille des Sapotacées, le karité (Vitellaria paradoxa) est un arbre sauvage d’Afrique tropicale qui peut vivre trois siècles. Tout en rameaux, avec un feuillage vert sombre, le karité peut atteindre une quinzaine de mètres de haut et le diamètre de son tronc peut faire plus d’un mètre. Anciennement appelé Butyrospermum parkii (Butyrospermum signifiant "graine de beurre"), le karité donne des grappes de fruits d'un vert sombre. Ce sont des noix ovoïdes qui contiennent une amande blanchâtre très grasse, laquelle donnera après transformation le fameux "beurre de karité".


Culture

Le karité pousse essentiellement en Afrique, dans les savanes arborées des régions sahéliennes. Il faut patienter 15 ans pour qu’il donne ses premiers fruits et attendre qu'il ait atteint 50 voire 100 ans pour obtenir de lui un rendement maximal, ce qui constitue un obstacle à sa culture. Les fruits se récoltent de mai à septembre et la production moyenne est de 15 à 20 kilos de fruits par arbre.

 

Historique

Les vertus du beurre de karité sont connues depuis des millénaires. La légende égyptienne raconte que la reine Néfertiti devait sa grande beauté à l’utilisation du beurre de karité. On rapporte également que Cléopâtre se faisait livrer des amphores de karité par caravanes spéciales et s’en enduisait généreusement le corps. Dans les régions où la culture d’arachide n’est pas bien implantée, les Africains consomment ce beurre et l’utilisent aussi comme baume médicinal. Depuis toujours, le beurre de karité est utilisé dans les pays africains. Les mères en enduisent leurs bébés pour contribuer à limiter les zones irritées.


Partie utilisée et extraction

Les fruits sont la partie la plus utilisée. Chaque amande renferme une matière grasse qui équivaut à la moitié de son poids : le beurre de karité.
Le beurre de karité s'obtient traditionnellement après que les fruits ont été mis à fermenter dans des trous creusés dans le sol et recouverts de terre mouillée. La pulpe ayant disparu, les noix sont séchées au soleil, puis chauffées dans des fours à bois. Ensuite, elles sont décortiquées, pilées et broyées. Puis, de l'eau bouillante est ajoutée pour obtenir une pâte onctueuse qui est ensuite malaxée, pétrie et enfin pressée pour en extraire la matière végétale. De nos jours, des techniques plus modernes permettent de meilleurs rendements et donnent un beurre d’une excellente qualité. On peut citer l’extraction par pression à froid (les amandes sont pressées à température contrôlée et ne subissent donc pas de choc thermique). L’extraction par solvant est une deuxième méthode. Elle consiste à broyer les amandes, puis à laisser se dissoudre le beurre dans le solvant que l’on laisse ensuite s’évaporer.

 

Actifs

Le beurre de karité est composé de triglycérides (50 %), d’acides gras libres (5 %), d’esters de cire (7 %) et d’insaponifiables. Les insaponifiables regroupent la majorité des actifs du beurre de karité : des vitamines (A, D, E), des esters résineux, connus pour leurs propriétés cicatrisantes et désinfectantes, des phytostérols, utiles aux cellules pour la fabrication des vitamines et des hormones et importantes pour la croissance des tissus, en particulier pour le renouvellement des cellules de la peau, puis du latex, substance qui renforce la propriété de filtre solaire du beurre de karité.
 

Propriétés

A la suite d'études et de tests cliniques, les multiples vertus du beurre de karité ont été mises à l’honneur : le beurre de karité contribue à assouplir, adoucir et apaiser la peau. Il nourrit les cellules de l’épiderme et du cuir chevelu et les protègent des agressions diverses (froid, vent, soleil). Son utilisation est particulièrement recommandée pour lutter contre le dessèchement et le vieillissement de la peau. Formidable hydratant, il est conseillé pour toute la famille.
Le beurre de karité est dur à température ambiante et fond à une température proche de 30°C. C’est pourquoi, il est nécessaire de le laisser se réchauffer dans la main avant de l’employer.


Effets secondaires / toxicité

Le beurre de Karité ne présente pas de risque allergique.

Le Karité