La Vitamine A

La vitamine de la peau

Description

La vitamine A est présente dans l’organisme principalement sous forme de rétinol. Le corps peut transformer en vitamine A certains caroténoïdes provenant des végétaux. Parmi eux, le bêta-carotène est le principal. On qualifie la vitamine A de vitamine de la peau.


Historique

La vitamine A fut la première vitamine à être découverte (1913), ce qui explique pourquoi on lui attribua la première lettre de l'alphabet. Toutefois, il fallut attendre 1930 pour déterminer sa structure chimique et bien comprendre son rôle dans l'organisme. C'est dans la rétine qu'on l'a isolée la première fois, d'où le nom de « rétinol ». Au début du XXe siècle, on savait tout de même qu'elle jouait un rôle crucial dans la croissance et la résistance aux maladies infectieuses infantiles. L'huile de foie de morue, une importante source de vitamine A, fut dès lors considérée comme un ingrédient essentiel à la croissance des enfants.

 

Propriétés

La vitamine A contribue au maintien de muqueuses normales qui constituent notre première ligne de défense contre les agents extérieurs. Elle contribue également au métabolisme normal du fer. Les caroténoïdes peuvent également être indiqués pour protéger la peau.


Sources et besoins

La vitamine A ne se trouve que dans les produits d'origine animale : foie, viande, poisson, lait entier (le lait écrémé est enrichi en vitamine A), beurre, oeufs, fromages, etc. Les apports journaliers recommandés en vitamine A sont de 800 microgrammes à l’âge adulte.

Le bêta-carotène (provitamine A) est fourni par certains légumes et fruits qui en contiennent de grandes quantités : carottes, abricots, mangues, légumes vert foncé, patates douces, persil, etc. Le bêta-carotène ne se transforme en vitamine A que dans la mesure où l'organisme en a besoin. L'absorption optimale du bêta-carotène contenu dans les végétaux demande la présence d'un peu de matière grasse.


Contre-indication et effets indésirables

Une très grande prudence est de mise en cas de grossesse ou de désir de grossesse. En effet, l'excès de vitamine A (un apport quotidien continu supérieur à 10 000 UI, toutes sources confondues) est associé à des malformations congénitales.
En revanche, les apports alimentaires de caroténoïdes n’ont jamais manifesté de toxicité et l’EFSA (autorité scientifique européenne) a récemment conclu à l’innocuité du bêta-carotène jusqu’à 15 mg par jour.
 

La Vitamine A