L'Eucalyptus

La plante amie des voies respiratoires

Description

Originaire d'Australie, l’eucalyptus est également connu sous les noms de "gommier bleu", "arbre au koala", "arbre à la fièvre" et "huile de respiration". Le genre eucalyptus comporte plus de 500 espèces, du simple arbuste à de très grands arbres.
Un eucalyptus adulte peut, suivant les espèces, se présenter comme un petit buisson de moins de 4 mètres ou un arbre de très grande taille. Les plus petits eucalyptus mesurent moins de 10 mètres de haut et les plus grands peuvent atteindre jusqu’à 60 mètres de haut.


Culture

L’origine de l’eucalyptus se situe en Australie, notamment dans la province de Tasmanie. Certaines espèces, comme l’eucalyptus globulus, ont été introduites en Europe, où elles se sont très bien acclimatées sur les rivages méditerranéens et au Portugal, pays dans lequel d'immenses forêts d'eucalyptus ont été plantées pour la production de pâte à papier. L'arbre a également été planté en Afrique du Nord (Algérie, Maroc), à Madagascar, à la Réunion, en Afrique du Sud et en Californie.

La production commerciale d'huile essentielle d'eucalyptus a débuté en 1860, dans la région de Victoria, en Australie. De nos jours, on produit de l’huile essentielle d’eucalyptus également au Maroc, en Espagne et dans certains pays d’Europe de l’Est.

 

Historique

Les aborigènes utilisaient l'eucalyptus pour son exceptionnelle capacité à absorber l'eau du sol sur lequel il pousse, ce qui permettait d’assécher rapidement les marais qu'il colonise. Ils plaçaient une des extrémités d'une racine d'eucalyptus dans une mare d'eau et l'autre dans un récipient afin de remplir celui-ci grâce à l'action de pompe qu'elle exerce. Ils utilisaient également les feuilles pour aider à soulager la fièvre et divers autres maux. Les pharmacopées chinoise, indienne et gréco-européenne ont rapidement intégré les usages médicinaux des feuilles d'eucalyptus.

Au XIXe siècle, on utilisait l'huile essentielle pour désinfecter les cathéters urinaux dans les hôpitaux anglais. De nos jours, elle entre dans la fabrication de rince-bouche et de dentifrices, de nombreuses préparations destinées à apaiser les voies respiratoires et dans des produits d’entretien, notamment comme dégraissant industriel.


Partie utilisée

On extrait l'huile essentielle d’eucalyptus des feuilles et des jeunes rameaux.


Actifs

Les feuilles de l'eucalyptus globulus renferment des tanins, de l'alcool cérylique, un diphénol (pyrocatéchine), une résine acide et surtout 5 à 7 % d'huile essentielle aux composants multiples, le plus notable étant l'eucalyptol. C’est dans les feuilles âgées de l’eucalyptus que l’on trouve la plus forte concentration en eucalyptol. L’huile essentielle d’eucalyptus est réputée pour aider à évacuer les sécrétions bronchiques. Elle possède également des effets purifiants et participe à calmer la toux. L’huile essentielle d’eucalyptus a une influence apaisante sur les voies respiratoires : gorge, nez et bronches.


Contre-indications

L’huile essentielle d’eucalyptus est déconseillée aux femmes enceintes et à celles qui allaitent. En cas de diabète, il est préférable de demander conseil à son médecin ou son pharmacien.

L'Eucalyptus