L'Argan

Le secret de beauté des femmes berbères

Description

Unique au monde par ses caractéristiques, l'arganier (Argania spinosa) pousse exclusivement dans le Sud-ouest du Maroc. Appartenant à la famille des Sapotacées, cet arbre épineux, facilement reconnaissable dans le paysage marocain, peut atteindre 8 à 10 mètres de hauteur et vivre 200 ans.

Les dimensions de son fruit varient de 17 à 30 mm de long et de 10 à 17 mm de large. Sa couleur est verdâtre avant maturation, puis elle évolue vers le jaune ou jaune-brun clair suivant les arbres. Entouré d’une pulpe charnue, le fruit de l'arganier contient une graine qui renferme un ou plusieurs amandons.


 

Culture

L’arganier est un arbre doué d’une grande capacité d’adaptation. Il pousse sur n’importe quel type de sol, à l’exception des sables mobiles profonds. Il est peu exigeant en eau et ne craint pas la chaleur, d’où son existence dans les régions arides, semi-arides et aux portes du désert. La forêt d’arganiers est généralement claire et nue. Les arbres sont maintenus distants pour permettre une culture intercalaire pendant la saison des pluies. Aujourd’hui, les arganeraies représentent 65 % de la surface boisée du sud marocain et couvrent une surface de 830 000 hectares.
 

Historique

L’argan signifie "olivier" en berbère. Son existence daterait de l’ère tertiaire, époque où il existait une connexion entre la côte marocaine et les îles Canaries. Il se serait alors répandu sur une grande partie du territoire du Maroc. La population berbère a appris à décortiquer le fruit de l'arganier il y a deux mille ans, sans s'arrêter au fait qu’il est… immangeable. Les Berbères ont eu l’idée de le presser pour en obtenir une huile que les femmes berbères utilisent depuis lors pour ses vertus cosmétique et alimentaire. Les conditions climatiques du Maroc pouvant être très rudes (vents forts, soleil), la peau et les cheveux se dessèchent. L’huile d’argan est appliquée pour protéger la peau et assouplir les cheveux. En outre, à la manière du thé qui est offert aux invités, l’huile d’argan accompagnée d’une assiette de miel est un signe d’hospitalité chez la population berbère.


Partie utilisée

Le fruit est la partie la plus utilisée de l’arganier. L’huile d’argan est extraite des amandons qu'il contient. Toutefois, le processus de fabrication diffère selon l’utilisation qui en sera faite : l’huile d’argan destinée à la consommation est extraite d’amandons torréfiés au préalable, alors que celle réservée à une utilisation cosmétique est extraite d’amandons non torréfiés. Le bois de l’arganier est aussi utilisé pour faire un excellent charbon.



Actifs

L’huile d’argan est employée dans l'alimentaire, la diététique et la cosmétique. Elle tire ses actifs de sa composition : pour l'essentiel, des acides gras insaturés (80 %), des tocophérols, des stérols et des caroténoïdes.
 


Propriétés

Particulièrement riche en tocophérols (en vitamine E notamment), l’huile d’argan aide à lutter contre les radicaux libres responsables du vieillissement cutané. Sa teneur élevée en acides gras insaturés de type oléique et linoléique lui conférerait une action bénéfique sur le niveau de cholestérol. Elle contribue également à l’hydratation de la peau et redonne de l’éclat au visage. Pour les soins corporels, l'huile d'argan est traditionnellement utilisée contre le dessèchement cutané et le vieillissement physiologique de la peau.

L'Argan