Ginkgo biloba Bio

Pour aider à stimuler la mémoire

  • Pour les adultes
  • Difficultés de concentration ou des trous de mémoire passagers.
  • Aide à stimuler la mémoire et les capacités intellectuelles

Pilulier de 60 gélules

Pour rester informé de son retour en stock, entrez votre adresse ci-dessous

Livraison sous 4 jours Livraison sous 4 jours
Satisfait ou remboursé Satisfait ou remboursé
Élu par les internautes
Fabriqué en France
AB-UE
Certif_AB
Ginkgo biloba Bio
Ginkgo biloba Bio
Ginkgo biloba Bio
Ginkgo biloba Bio
,

Description

Les feuilles de ginkgo biloba contiennent un ensemble d'actifs comprenant des flavones et des flavonoïdes, qui agissent notamment sur le tonus des parois capillaires, ainsi que des glycosides (dont les ginkgolides), des lactones, des anthocyanines...
Les feuilles de ginkgo biloba sont conseillées pour entretenir les fonctions cognitives et la mémoire. En effet, grâce à leur action sur la circulation, elles favorisent notamment l'irrigation du cerveau qui est alors mieux nourri en oxygène et en nutriments. Elles contribuent ainsi à améliorer les fonctions cérébrales.

2 gélules apportent 200 mg d'extrait sec de gingko biloba Bio.

Conseils d'utilisation

1 gélule, matin et soir, en cures de 30 jours, 2 fois par an.

Consultez votre médecin en cas de prise simultanée d'anticoagulants. Déconseillé aux personnes hémophiles et avant une intervention chirurgicale.
Convient aux végétariens.
Il n'est pas conseillé de dépasser la dose recommandée.
À consommer dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée et d'un mode de vie sain.
Garder hors de portée des enfants.

Ingrédients

Complément alimentaire à base d'extrait sec de ginkgo biloba Bio
Maltodextrine*, extrait de ginkgo biloba* (Ginkgo biloba) , gélule d’origine végétale (dérivé de cellulose), anti-agglomérants : talc, dioxyde de silicium.
* Ingrédients issus de l’agriculture biologique, certifiés par ECOCERT sas F-32600

Pilulier de 60 gélules : 31,2 g
N° PL 347/379
FR-BIO-01
Agriculture UE/non UE

ANALYSE NUTRITIONNELLE
Pour 2 gélules
Extrait de ginkgo biloba 
200 mg
dont glycosides de flavonol 3,5 mg
dont lactones terpéniques2,4 mg

Avis clients

4.3/5 Note moyenne
66
49%
52
39%
15
1
1

Questions / Réponses

Gilles

Pourquoi le dioxyde de silicium?

Posté le 23 août 2018
Bonjour En lisant bio pour le ginkgo biloba,on pourrait s'attendre à trouver autre chose que du dioxyde de silicium car je ne comprend pas votre démarche pour l'inclure dans une gélule et vous au fond de vous même,trouvez vous cela normal......... Pour moi,BIO veut dire produit naturel et dans ce sens,pourquoi ne pas le remplacer par un autre,la nature doit nous en offrir une grande quantité Vous m'avez déjà expliqué par un e-mail que ce produit était inoffensif mais j'ai du mal à y croire. Cordialement Gilles
Léa, Conseillère Santé
Posté le 24 août 2018

Bonjour Gilles, Le dioxyde de silicium est antiagglomérant. Lors du procédé de fabrication, il permet de faciliter l’écoulement du mélange de poudres. Il s’agit de l’additif E551 autorisé par la règlementation. Les additifs alimentaires utilisés dans nos produits sont tous autorisés par la règlementation française et européenne. les additifs sont évalués par des experts toxicologues, et à ce jour aucun effet cancérigène ou autre n'a été prouvé pour cet additif aux doses usuelles employées dans nos produits. De plus, notre fournisseur nous indique que, durant le process de fabrication, en réacteur fermé, des composés intermédiaires peuvent être formés pouvant être plus petits que 100 nanomètres (nm). Ces composés intermédiaires réagissent ensemble en quelques centaines de millisecondes produisant ainsi des agrégats étroitement liés entre eux. A cause de la forte surface énergétique, ces agrégats grossissent en agglomérats. Ainsi, le diamètre principal de la poudre issue de ce process et qui est le dioxyde de silicium est typiquement exprimé en micromètre voir millimètre et bien au-dessus des 100 nm. Lors du procédé, les étapes d'agrégation et d'agglomération se déroulent parallèlement à la croissance et la précipitation, et donc le diamètre moyen de la solution précipitée: le dioxyde de silicium est de l'ordre du µm et mm, bien au-delà des 100nm. Selon le comité technique ISO 229 sur les nanotechnologies, les nanoparticules sont définies comme des matériaux ayant 3 dimensions externes inférieures au 100nm. Par conséquent, il nous assure que selon cette définition, le dioxyde de silicium présent dans notre produit MMA ne peut pas être considéré comme étant des nanoparticules, mais plutôt des matériaux "nanostructurés". Bonne journée Cordialement, Léa