Forme et VitalitéDéfenses naturelles

Les facteurs pouvant affaiblir le système immunitaire

Le déséquilibre alimentaire

Une alimentation mal équilibrée, en quantité ou en qualité est la plus importante cause de déficit immunitaire. Dans les pays industrialisés, la carence en micronutriments est de plus en plus courante. Elle résulte d’un manque de vitamines et de minéraux. La popularité de la malbouffe explique en partie ce phénomène. Ces états de "dénutrition" entraînent un vieillissement immunitaire avec diminution des capacités prolifératives des lymphocytes T rendant le sujet plus vulnérable aux microbes.

Les personnes âgées ont généralement un système immunitaire plus faible et une plus grande sensibilité aux infections que les adultes d’âge moyen. Leur plus petit appétit et leur alimentation moins variée ainsi que la raréfaction de la flore intestinale, essentielle dans la défense du corps, l’expliquent en partie.

 

La sédentarité, et à l’inverse, le surentraînement

En plus de contribuer à une bonne santé globale, l’ exercice physique a aussi un effet direct sur l’immunité. Il améliore la circulation sanguine. Le sport concourt à l’augmentation des cellules de l’immunité et diminue le risque infectieux. Il est recommandé de pratiquer l'équivalent de 30 minutes d'activité physique par jour comme la marche rapide.

À l’inverse, il faut mentionner l’impact négatif d’un surentraînement sur l’organisme. Après un tel entraînement on observe une baisse du taux de lymphocytes ce qui fait moins d’anticorps potentiel en cas d’agressions.

Fatigue, sommeil non réparateur

Le manque de sommeil

Le cheveu en bataille, l'oeil bouffi, l'humeur instable passent encore, mais dormir trop peu a un impact bien plus négatif sur la santé. Le manque de sommeil diminue la résistance de l'organisme aux infections. En effet, par le manque de sommeil, nos cellules fabriquent moins d'anticorps. De plus, le manque chronique de sommeil perturbe le fonctionnement de nos cellules.

 

Le stress

Sans aucun doute, le stress chronique a un effet néfaste sur la santé. En situation de stress, les glandes surrénales sécrètent du cortisol et le système sympathique, de la noradrénaline - deux substances qui diminuent la réponse du système immunitaire.
 

Le vieillissement

L’âge est également un facteur de fragilisation du système immunitaire.

Partager sur