Bien être et SantéAntioxydants

Les effets des radicaux libres sur notre organisme

vieillissement - anti âge - compléments alimentairesLes membranes cellulaires directement touchées

 

Il existe des molécules plus fragiles que d’autres qui se laisseront plus facilement attaquer par les radicaux libres : les acides gras polyinsaturés. Ces molécules comportent un grand nombre de doubles liaisons qui sont essentielles mais instables et sont altérées en priorité lors des réactions d’oxydation.
Les membranes de nos cellules sont constituées en grande partie de phospholipides qui contiennent une quantité importante d’acides gras polyinsaturés. Ces derniers, grâce à leurs doubles liaisons, confèrent à la membrane ses propriétés de fluidité. Ainsi, la cellule peut absorber des nutriments et éliminer ses déchets. L’attaque des doubles liaisons par les radicaux libres rigidifie la membrane, limite les échanges cellulaires et accélère le vieillissement de la cellule.

 

 

 

L'altération de l’ADN

Lorsque les membranes cellulaires sont altérées, c’est le noyau qui est potentiellement sous le feu des radicaux libres. Or, le noyau contient l’ensemble du programme génétique de la cellule et une attaque radicalaire risque d’altérer en profondeur ce code génétique.

La cellule est alors commandée par un programme incohérent. Dans certains cas, elle meurt et peut être remplacée par une cellule saine. Mais, le renouvellement cellulaire est parfois lent et on assiste au vieillissement prématuré des organes.

Dans d’autres cas, il arrive que la cellule obéisse à ce programme génétique altéré et qu’elle commence à se multiplier de manière anarchique. On assiste alors à la naissance de cellules anormales, qui n’ont aucune raison d’exister et commencent à proliférer. Petit à petit, elles gagnent du terrain sur les tissus sains et peuvent former une tumeur, autrement dit un groupe de cellules malades qui continuent à se multiplier. Il est aujourd’hui admis que les altérations de l’ADN peuvent conduire à l’initiation du processus cancéreux.


 

L’altération des protéines

Notre organisme est constitué de protéines qui pouvent être comparées à des briques formant une maison. Elles sont également victimes des attaques radicalaires. Par exemple, les fibres de collagène, situées dans la peau, sont constituées de protéines exposées quotidiennement aux radicaux libres provenant de l’environnement. Le collagène, qui a un rôle de matelas soutien de la peau, s’effondre et les rides apparaissent.
Les fameuses "taches de vieillesse" constituent une autre partie visible du mécanisme d’oxydation de la peau. Les cellules humaines, altérées par l’oxydation, ont un aspect différent des cellules saines. Elles sécrètent des pigments de façon trop abondante et brunissent. On remarque alors ces taches brunes sur les parties du corps exposées au soleil : les mains, le cou et le visage.

  • Partager sur :