Bien être et SantéDigestion

Les divers troubles digestifs

Les acidités de l'estomac

L'hyperacidité gastrique peut être due à un excès de sécrétion d'acide chlorhydrique dans l'estomac, conséquence d'un repas trop riche en viande. Il peut également s'agir d'un reflux œsophagien, c'est-à-dire de la remontée d'aliments en voie de digestion chargés d'acidité. Le tabac, l'alcool, les boissons excitantes ou gazeuses, l'excès d'épices, de viande, de graisses animales ou encore certains anti-inflammatoires sont les principaux facteurs déclencheurs. Un jus de citron mélangé à de l'eau chaude et à du miel constitue une très bonne "recette de grand-mère" pour apaiser les sensations de brûlure après un repas…
 

Les diarrhées

Elles sont de deux ordres :
- simples : elles sont fréquentes chez les sujets nerveux et peuvent apparaître à la suite d'une simple émotion ou d'un coup de froid,
- virales : elles sont bénignes sous nos climats et ne peuvent en aucun cas être assimilées aux diarrhées infectieuses (turista des pays tropicaux).

Dans le cas des diarrhées virales, les virus entraînent une destruction des cellules de la paroi intestinale, ce qui diminue les capacités d'absorption d'eau de l'intestin. Aucun antibiotique n'est alors nécessaire, l'important est de se réhydrater, de se reposer, de supprimer le lait… et de recourir aux bienfaits de l'eau de cuisson du riz, dont l'efficacité en la matière a fait ses preuves depuis longtemps.
 

Les ballonnements

charbon vegetal,problèmes intestinaux

Ils correspondent à une augmentation du volume d'air dans le tube digestif. Ils sont essentiellement liés aux grosses bouchées avalées trop vite, aux abus de boissons gazeuses, mais aussi aux bavardages intempestifs pendant les repas. Le charbon végétal est souvent conseillé en cas de ballonnements persistants. Il a en effet la particularité de fixer, dans sa texture poreuse, les gaz intestinaux et de soulager rapidement l'estomac.
 

 

Les nausées et paresses digestives

La digestion gastrique est aussi sous la dépendance de ce que l'on appelle la vidange gastrique. L'estomac a, en effet, la charge de réguler l'écoulement des aliments dans l'intestin. Plus l'alimentation est copieuse, plus l'écoulement se fait difficilement. Résultat, le processus de digestion est bloqué. Le bol alimentaire insuffisamment digéré stagne dans l'estomac. On a alors la désagréable sensation d'être lourd et nauséeux. L'une des solutions est de s'alimenter plus légèrement, de s'aider d'infusions digestives ou hépatiques et de faire de l'exercice pour stimuler toutes nos fonctions vitales.


Mal de ventre,transit intestinal

Le mal de ventre

Chacun a été confronté au moins une fois à un mal de ventre. Celui-ci peut s'accompagner de douleurs abdominales, de sensations de ballonnements, de flatulences et parfois de difficultés de transit, de fatigue et de maux de tête. Ce mal concerne deux fois plus les femmes que les hommes. Même si on l'explique par une trop grande fermentation dans les intestins, il est indubitablement lié au stress. Il peut cependant être amélioré par :

- des séances de détente et de relaxation,
- une alimentation sans trop de graisses animales, produits laitiers, céréales (sauf le riz),
- l'évitement d'aliments notoirement flatulents : choux, lentilles, épices, flageolets,
- un apport de bactéries lactiques pour rééquilibrer la flore intestinale.

On peut aussi y associer des plantes aux vertus calmantes ou aux effets spasmorelaxants qui, en agissant sur la musculature gastrique, favorisent le bon déroulement de la digestion. On peut aussi conseiller de prendre de "vrais repas" dans le calme.


 

La constipation

On a tendance à l'oublier mais c'est aussi un problème digestif. La constipation est directement liée à notre mode de vie et à notre environnement. Ses causes sont multiples et parfois difficiles à élucider dans les cas les plus graves. Elle peut avoir des origines psychologiques ou émotives. Dans les cas les plus fréquents, elle correspond à une simple atonie du tube digestif.

Certaines règles faciles à suivre permettent de faciliter naturellement le transit :
- pratiquer une activité physique, comme la marche,
- limiter les viandes, fromages, farines raffinées,
- compléter son alimentation par une supplémentation en fibres végétales,
- privilégier certains fruits et légumes : chou, carotte, épinard, fenouil, pissenlit, figue, orange, pomme, prune, pruneau,
- boire au moins 1,5 litre d'eau par jour. Un verre d'eau a jeun avant le lever est aussi un bon réflexe.