Retour aux conseils
Bien être et SantéÉquilibre acido-basique

Conséquences de la rupture de l'équilibre acido-basique sur la santé

Conséquences sur les organes d'élimination

organes d'éllimination- équilibre acido basique - compléments alimentaires

- Conséquences au niveau de l'intestin
La dégradation des protéines libère un gaz : l'ammoniac. En cas d'excès de protéines, le processus du putréfaction prend de l'ampleur. Or, tous les produits de putréfaction sont plus ou moins toxiques. Cela conduit à une surcharge du foie, à des ballonnements puis à des renvois acides. Si l'intestin est trop pertubé par des sécrétions acides, les muqueuses deviennent poreuses et laissent s'échapper des macro-molécules susceptibles de causer des allergies et de contribuer à une diminution des défenses naturelles.

- Conséquence sur le foie
Le foie joue un rôle de premier plan dans la désacidification de l'organisme. Cela s'explique notamment par sa situation au carrefour principal au sein de l'organisme. Il reçoit tous les produits de putréfaction. Cette dernière a lieu dans le gros intestin (côlon). Comme nous l'avons vu précédemment, il s'agit de molécules issues de la dégradation des protéines, lesquelles sont des substances ammoniaquées et toxiques. Le rôle du foie consiste à détoxiquer ces composants  en les modifiant mais une trop grande abondance de ces toxines fatigue le foie. C'est ce qui se passe chez les gros mangeurs de viande. Si le foie est débordé par une surabondance d'acides et de toxines, il ne pourra pas réaliser correctement son travail d'élimination. Il peinera à transformer l'ammoniac en urée qui doit ensuite être excrétée par les reins et l'urine.

- Conséquences sur les reins
Les reins jouent aussi un rôle-clé dans l'élimination des substances acides. ils sont spécialisés dans l'élimination des déchets acides issu de la dégradation des protéines animales (viandes, oeufs, poissons). Ils éliminent tout spécialement les acides aminés soufrés, l'acide urique, l'acide sulfurique et l'acide phosphorique.
Une surcharge en acide urique entraîne un vieillissement prématuré du rein. Cet effet est d'autant plus préjudiciable que la capacité du rein à éliminer les charges acides diminue avec l'âge. Ainsi, des calculs rénaux sont susceptibles de se former. Ils résultent notamment de la cristallisation de l'acide urique.

- Conséquences sur la peau
La peau élimine la surcharge en urée et en toxines grâce à la transpiration. L'aspect de la peau peut trahir une acidose latente. Elle devient sèche, fragile, réactive avec une tendance atopique.

 

Conséquences sur les processus métaboliques internes d'élimination

déminéralisation - équilibre acido basique - compléments alimentaires

 

L'acidose pertube le bon fonctionnement des organes principaux mais elle engendre des troubles qui se caractérisent principalement par une déminéralisation générale, un état inflammatoire et douloureux pour les muscles, les articulations et les os.

 

 

 

- Rupture de l'équilibre acido-basique et déminéralisation
Pour pallier l'augmentation de l'acidité du sang qui pourrait mettre l'organisme en péril, des systèmes de régulation se mettent en place. Le corps va puiser dans ses réserves de substances alcalines ou basiques pour neutraliser toute élévation du taux d'acidité du sang. Il va s'ensuivre une déminéralisation pouvant affecter les dents, les os, les tendons, les ligaments, les articulations, les muscles, la chevelure, les ongles...

Déséquilibre de calcium (Ca)
Plusieurs études ont démontré qu'une acidose chronique provoque une fuite de calcium à partir de l'os. Ce sont les premiers à être touchés par une variation du pH sanguin. En effet, le squelette contient 99 % des réserves en calcium. Ce dernier est utilisé pour neutraliser les ions hydrogène si l'équilibre acido-basique n'est pas préservé. Les cellules osseuses sont extrêment sensibles aux effets d'un changement de pH. L'acidose métabolique stimule l'activité des ostéoclastes, les cellules spécialisées dans la destruction de la substance osseuse et diminue parallèlement l'activité des ostéoblastes, les cellules chargées de l'élaboration de la substance osseuse fondamentale. Ainsi l'ostéoporose peut s'expliquer, pour partie, comme une conséquence du déséquilibre acido-basique. C'est également ce même processus qui explique la fréquence des caries ou un effritement dentaire a priori incompréhensible.

Déséquilibre en magnésium (Mg)
Le magnésium est le deuxième minéral mis à contribution pour servir de tampon face aux ions acides. L'organisme va encore puiser dans le squelette puisque l'os est composé de calcium mais également de 40 % de magnésium ! Or, plus de 70 % des Français ne bénéficient pas d'apports alimentaires corrects en magnésium. Cette déficience est d'autant plus fâcheuse qu'il s'agit d'un minéral de première importance. Il entre dans la composition de plus de 3 000 enzymes dont certaines sont impliquées dans la contraction musculaire, le transport d'oxygène, la synthèse des protéines. Une déficience en magnésium se manifeste par des crampes, des courbatures. Elle affecte la détente et peut aussi amplifier le stress qui est à la fois un grand générateur d'acides et un grand consommateur de magnésium.

Déséquilibre en potassium (K)
Le potassium va également être utilisé par l'organisme pour s'opposer à l'augmentation du pH sanguin. Le potassium aide à lutter contre l'acidification des cellules. Il joue un rôle de premier plan au niveau des reins où il va servir à pallier les effets néfastes d'une alimentation trop riche en sel, elle-même à l'origine d'une fuite de calcium osseux. Comme les réserves de potassium se trouvent dans les muscles, une déficience en potassium peut surajouter au phénomène de crampes observé en cas de déficience en magnésium.


En puisant dans ses réserves minérales en calcium, en magnésium et en potassium pour neutraliser les excès d'acidité, l'organisme met en route un processus de déminéralisation entraînant une fragilité osseuse, des caries dentaires et de l'arthrose. Une sensation de douleur diffuse, de durcissement musculaire, de tension au niveau du dos, de la nuque et des articulations peuvent entraver la mobilité.

 

Rupture de l'équilibre acido-basique et impact sur les muscles
L'acidose entraîne une fuite urinaire de substances azotées comme les protéines, qui se traduit par une perte de la masse musculaire, ce qui tendrait à prouver que ce n'est pas en mangeant beaucoup de viande que l'on construit ses muscles. Cette perte de masse musculaire peut être augmentée par des apports insuffisants en fruits et en légumes, sources de potassium, un minéral nécesaire à l'équilibre acido-basique.

Rupture de l'équilibre acido-basique et remontées acides
Une consommation excessive d'aliments acidifiants (viande, sucre, café) mais également le stress pertubent la digestion. Cela peut provoquer des régurgitations et des aigreurs. La sédentarité et l'obésité constituent des facteurs aggravant ce désagrément.

chevelure et équilibre acido basique - équilibre acido basique - compléments alimentaires

Rupture de l'équilibre acido-basique et impact sur la chevelure
Tout comme la peau, la chevelure peut trahir une acidification du terrain. Elle est soumise à une déminéralisation qui se manifeste par un altération de son aspect. Les cheveux deviennent mous, ternes et secs et on observe une accélération de leur chute. En cas de cuir chevelu sec, un phénomène d'amplification de l'assèchement peut déboucher sur un état squameux avec l'apparition de pellicules sèches. En cas de cuir chevelu gras, le sébum gorgé de résidus acides peut provoquer des irritations. Enfin; la déminéralisation touche également les ongles qui deviennent cassants.



 

Partager sur