Bien être et SantéMémoire

Les ovophospholipides

En savoir plus sur les phospholipides

Phospholipides - mémoire - compléments alimentaires

 

Les phospholipides sont des lipides complexes. Pourquoi complexes ?  Parce qu'ils sont constitués d'une molécule de glycérol sur laquelle sont fixés deux chaînes d'acides gras, un acide phosphorique et une base aminée.

 

 

La principale caractéristique physicochimique des phospholipides est d'être amphiphile c'est-à dire, d'être à la fois, soluble dans l'eau (hydrophile) et dans les lipides (lipophile). C'est grâce à cette propriété que les phospholipides vont pouvoir s'assembler 2 à 2 dans l'organisme pour former des doubles couches phospholipidiques.

 

 

 

Où les trouve-t-on dans l'organisme ?

Réponse : dans toutes nos cellules, ainsi que les organites (mitochondrie, lysosome) 

En effet, toutes nos cellules sont entourées d'une membrane de phospholipides. Cette membrane phospholipidique est constituée d'un double feuillet de molécules de phospholipides. La matrice lipidique, ainsi formée par les phospholipides, englobe d'autres constituants de la membrane : protéines, cholestérol, glucides.

La membrane phospholipidique a trois grands rôles qui soulignent l'importance des phospholipides dans l'organisme :

  • la communication intercellulaire,
  • l'adhérence des cellules entre elles et dans leur milieu,
  • le transport de molécules à travers la membrane.

 

Zoom sur les phospholipides cérébraux

Yves Ponroy s'est tout particulièrement interessé aux phospholipides cérébraux. Ils sont présents en très forte proportion dans les tissus nerveux (25 % de la matière sèche du cerveau). On les trouve au niveau des synapses.

Les phospholipides cérébraux ont une double caractéristique :

  • ils ont des chaînes d'acides gras très longues, seules capables de franchir la barrière hémato-encéphalique.
  • Ils sont polyinsaturés, ce qui signifie qu'ils sont dotés de nombreuses doubles liaisons sur ces chaînes d'acides gras. Cela leur confère la particularité d'être très sensibles à l'oxydation mais aussi d'être d'une très grande fluidité.

Le principe de fluidité est primordial à l'acitivité cellulaire pour que les neurotransmetteurs, les nutriments, les hormones...puissent facilement circuler dans les circuits cérébraux au niveau des synapses.

Or, en veillissant, les phospholipides sont altérés par les attaques radicalaires s et sont remplacés par des molécules de cholestérol qui rigidifient les membranes cellulaires et perturbent les échanges. Cette perte de fluidité peut être catastrophique sur les phospholipides de cerveau car, comme nous l'avons vu précédemment, c'est la fluidité de la membrane qui permet la transmission des informations. Moins de fluidité des membranes signifie : baisse des capacités cognitives ou de l'activité des neurotrasnmetteurs...

Il est donc fondamental d'apporter des phospholipides en supplémentation, pour corriger les déficits et les altérations du système nerveux  central.

 

Les recherches d'Yves Ponroy

Recherche -  mémoire - compléments alimentairesAprès avoir prouvé que des phospholipides, apportés en supplémentation, passaient bien les barrières digestive et hémato-encéphalique, tout en conservant leur intégrité, Yves Ponroy a mis au point avec l'INRA, une grande découverte scientifique : les ovophospholipides. Leur qualité de nouveau nutriment a été reconnu par la communauté européenne en 1999.

Les chercheurs ont réussi à extraire du jaune d'oeuf de poules ayant reçu une alimentation enrichie en oméga 3, des phospholipides, et de les apporter en supplémentation, pour corriger les déficits et les altérations du système nerveux central. 

 

Les ovophospholipides contiennent de grandes quantités de DHA, et leur composition est similaire à celle des phospholipides (lipides complexes)  présents dans les membranes du système nerveux central de l'homme. Leur originalité réside dans le fait qu'ils fournissent les acides gras essentiels nécessaires au bon fonctionnement du cerveau. Les ovophospholipides peuvent ainsi régénérer de façon efficace et rapide les membranes abîmées par la fatigue, le stress ou l'âge.

 

Partager sur